Zones défavoriséesLes agriculteurs bloquent les accès d'Auch

| AFP

Une centaine de tracteurs bloquaient lundi matin les quatre principaux ronds-points d'accès à Auch pour protester contre le projet européen de révision de la carte des zones défavorisées qui pourrait amputer les revenus de nombreux agriculteurs, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Les organisations contestent le projet de redécoupage des zones défavorisées qui doit entrer en vigueur au printemps, car il exclurait selon elles 79 communes gersoises de certaines aides européennes destinées à compenser des handicaps territoriaux (forte pente, climat, mauvaise productivité) ou socio-économiques (poids de l'emploi, risque d'exode rural).

Les blocages ont débuté vers 8h30. Remorques de fumier et tracteurs ont été placés sur les ronds-points, entraînant une quasi-paralysie de la circulation vers la préfecture du Gers, a constaté un correspondant de l'AFP. Le blocage devrait se prolonger jusqu'à 15h, selon un communiqué publié dès vendredi par la FDSEA et les Jeunes agriculteurs du Gers.

Par ailleurs, selon Vinci Autoroute, conformément aux annonces de la FDSEA 31, un mouvement a débuté en Haute-Garonne. Une opération escargot sur l'A68 entre Albi et Toulouse à la hauteur de Montastruc a été suivie d'un barrage à la hauteur de cette même commune, indique Vinci qui a mis en place des itinéraires de délestage. Une autre opération escargot a perturbé la circulation dans le sens Toulouse-Castres sur l'A680.

Enfin, dans le Tarn-et-Garonne, la rocade au nord de Montauban est toujours fermée, indique encore Vinci. Ce barrage sur l'A20, installé depuis une semaine, était le seul à être resté en place tout le week-end.

Dimanche, les agriculteurs avaient perturbé les retours des stations de ski pyrénéennes en bloquant des accès de l'A64. Pour Luc Mesbah, secrétaire général de la FDSEA 31, les agriculteurs, qui craignent de perdre des aides sans lesquelles leurs exploitations ne seraient plus viables, sont décidés « à ne pas relâcher la pression » dans l'attente d'une réunion avec le ministre de l'agriculture Stéphane Travert, prévue mercredi. Une délégation de Nouvelle-Aquitaine et d'Occitanie a déjà été reçue vendredi au ministère de l'agriculture. La présidente de la région Occitanie Carole Delga et des parlementaires doivent rencontrer Stéphane Travert dès mardi.

De nouvelles opérations sont prévues mardi, tandis que mercredi agriculteurs audois et haut-garonnais annoncent qu'ils se regrouperont pour converger ensemble vers Toulouse. Selon Luc Mesbah, il s'agira alors d'une « action sans retour » : « Nous bloquerons la ville et nous ne repartirons que si nous avons obtenu satisfaction lors de la réunion avec Stéphane Travert ».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


DAN 31000
Il y a 13 jours
on voit que les elections chambre d'agriculture approchent ,les super syndicaliste sortent du bois pour prendre position
Répondre