Crise du laitLe Modef dénonce « le désarroi des éleveurs laitiers »

| par | Terre-net Média

Le syndicat des exploitants familiaux tire une nouvelle fois la sonnette d'alarme sur la situation des producteurs laitiers, demandant une régulation des volumes de production au niveau européen.

« Les quotas laitiers avaient permis de faire coïncider l'offre avec la demande et de maintenir un prix du lait assez correct. Depuis la fin des quotas, l'Union européenne a augmenté sa production de 5 % en 2015. (...) Cette surproduction conduit à des baisses de prix qui ne couvrent pas les coûts de production, comme ce fut le cas en 2009 », rappelle dans un communiqué le Modef, syndicat des exploitants familiaux.

« Depuis deux ans, le prix du lait a baissé de 25 % et les éleveurs laitiers sont au bout du rouleau », indique-t-il. Après l'annonce d'un deuxième plan de soutien européen qui prévoit une enveloppe de 150 millions d'euros afin d'inciter à une réduction volontaire de la production de lait, le Modef demande « en urgence une régulation européenne des volumes de production en adaptant la production à la demande . 

Le syndicat voudrait être associé au groupe de travail pour la mise en place des aides promises et souhaite une « répartition par zones géographiques avec un montant supérieur pour la zone de montagne et piémont ». 

Mais il réclame surtout « des prix rémunérateurs ». Une revendication des éleveurs « qui contrevient aux règles de la concurrence libre et non faussée énoncées dans les traités qui fondent l'UE et votés par les gouvernements successifs », déplore enfin le syndicat.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article