[Vidéo 360] Sommet de l'élevageLa visite chahutée de Stéphane Le Foll comme si vous y étiez

| par | Terre-net Média

Au Sommet de l'élevage, le ministre de l'agriculture a été quelque peu chahuté par des éleveurs de bovins viande, critiquant son engagement à les aider à trouver de nouveaux marchés d'exportation. En 360 °, retrouvez-vous au plus près de sa visite officielle à la grande halle d'Auvergne à Cournon.

Les visites officielles de Stéphane Le Foll au Sommet de l'élevage se suivent et se ressemblent : après une visite 2015 très confidentielle,  à l'écart des visiteurs, le ministre de l'agriculture a tenté la traditionnelle « déambulation » dans les allées. Mal lui en a pris. Dans le hall des bovins viande, à la sortie d’un aparté dans l’arrière-stand d’Interbev, le ministre a eu droit à deux comités d’accueil. D’un côté les rouges, « éleveurs en colère » de la FNB, de l’autre les jaunes, éleveurs de la Coordination rurale, qui souhaitaient aussi faire entendre leur voix. Les rouges face aux jaunes : pendant quelques minutes, on se serait cru dans une épreuve de Koh Lanta…

[Vidéo 360°] Au coeur de la visite de Stéphane Le Foll au Sommet de l'élevage 2016

Cette vidéo à 360° peut se visionner sur smartphone, pour se déplacer dans l'image, ou à défaut, sur l'écran de votre ordinateur en utilisant la souris. Sur mobile, l’idéal est de le placer dans un casque de réalité augmentée. Si vous n’en avez pas, cliquez dans la vidéo puis sur l’icône Youtube en bas à droite pour profiter de l’effet 360°.
Un conseil : pour profiter au mieux de l’expérience 360°, améliorez la qualité de la vidéo en cliquant sur l’icône « engrenage » en bas à droite et forcez l’image en qualité 1080sHD.
(Si vous ne savez pas comment profiter de cette vidéo à 360° , consultez le mode d’emploi ICI)

Mais le ministre ne s’appelle pas Denis Brogniart, et c’est lui qui, après avoir échangé avec les deux équipes, a préféré quitté le hall plus rapidement que prévu. La suite de la visite s’est poursuivie  sur un « itinéraire bis », évitant les allées les plus bondées…

Quant au fond, la crise bovine engendrée par l’afflux massif de vaches laitières sur le marché de la viande bovine tire d’autant plus les prix vers le bas que l’offre française trouve difficilement des débouchés à l’export à cause de la FCO. Et les éleveurs doutent de l’engagement du ministre à trouver de nouveaux débouchés.

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Martin excellent c
Il y a 1131 jours
Excellent . félicitation , et courage à vous
Répondre