Dossier Retour au dossier Herbe

Pac 2015-2020La Maec systèmes polyculture-élevage « herbivores »

| par | Terre-net Média

En complément des aides du premier pilier, les éleveurs et les céréaliers ont la possibilité d'opter pour la Maec Systèmes polyculture-élevage "herbivores" pour une durée de cinq ans à partir de 2015.

Herbe et vachesCette Maec a pour objectif de maintenir les exploitations dans les zones où la polyculture-élevage est menacée. (©Terre-net Média)

La Maec Systèmes polyculture élevage "herbivores" vise à favoriser le maintien d’exploitations dans les zones où la polyculture-élevage est menacée et à renforcer leur autonomie alimentaire.

Les exploitations éligibles à cette Maec doivent : 

  • disposer d’un nombre minimal d'Ugb herbivores (fixé au niveau régional) ;
  • consacrer une part minimale d’herbe dans la Sau (fixée au niveau régional au-dessus des pratiques moyennes observées) ;
  • limiter la part maximale de maïs dans la surface fourragère (fixée au niveau régional) ;
  • ne pas retourner des prairies naturelles ;
  • ne pas dépasser un niveau maximum d’achat de concentrés pour l’alimentation des animaux (niveau adapté en fonction du type d’animaux) ;
  • limiter les traitements phytos sur la partie cultures de l’exploitation :

- pour les produits herbicides : l’Ift de l’exploitation doit être inférieur d’au moins 40 % par rapport à l’Ift du territoire (en année 5) ;

- pour les produits non herbicides : l’Ift de l’exploitation doit être inférieur d’au moins 50 % par rapport à l’Ift du territoire (en année 5).

  • respecter une balance globale azotée sur l'ensemble de l'exploitation inférieure à 50 kg/ha

Le montant de l’aide dépendra des régions et du niveau d’exigence dans lequel l’agriculteur souhaite s’engager.

  • Maec Maintien pour des systèmes à dominante céréales : de 50 à 130 €/ha
  • Maec Maintien pour des systèmes à dominante élevage : de 80 à 210 €/ha
  • + 30 €/ha pour les Maec d’amélioration de pratiques

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Sommaire


A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article