Installation des agriculteursLa loi foncière ne verra «probablement» pas le jour d'ici la fin du quinquennat

| AFP

La loi foncière, espérée par de nombreux acteurs du monde agricole pour réguler l'accès aux terres, ne verra « probablement » pas le jour d'ici à la fin du quinquennat, faute de temps, a déclaré jeudi le ministre de l'agriculture Didier Guillaume.

Campagne (©Pixabay) « Il est probable qu'il n'y aura pas de loi foncière, compte tenu du décalage qu'il y a eu avec l'arrêt du Parlement », a déclaré le ministre lors d'une audition en visioconférence par la Commission du développement durable et de l'Aménagement du territoire de l'Assemblée nationale. « Nous avions envisagé de faire ce texte foncier au printemps 2021, mais je crois qu'il faut se parler franchement : on aura du mal », a poursuivi le ministre.

« Tout ce qui pourra être pris par décret, par arrêté, de façon règlementaire, nous le prendrons », a néanmoins ajouté le ministre, évoquant des sujets cruciaux pour l'avenir de l'agriculture tels que le statut du fermage, l'installation des jeunes, ou « les sociétés capitalistiques qui achètent des terrains » : « il est hors de question de reculer sur le sujet », a-t-il affirmé.

Cette loi avait été appelée de ses vœux par le président Macron lors de sa visite au Salon de l'agriculture 2019.  La FN Safer, fédération nationale des organismes chargés de veiller à l'aménagement rural et foncier, a encore mis en garde récemment contre la concentration croissante des surfaces agricoles dans les mains de grandes sociétés. Cette tendance a notamment pour conséquence de faire reculer l'élevage au profit des grandes cultures.

Autre phénomène préoccupant contre lequel devait lutter cette loi, le vieillissement de la population agricole. Alors que cette dernière ne représente déjà plus que 3 % des actifs, les transmissions d'exploitations à des jeunes sont de plus en plus compliquées: un enjeu crucial, alors qu'un agriculteur sur deux va partir à la retraite dans les dix ans.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


vik
Il y a 169 jours
Moi je voudrais bien que ce soit là safer d’un autre département qui décide car dans mon département autour de moi ceux ne sont que des investisseurs ainsi des doubles actifs qui casse des prairies pour être déclaré grandes cultures chercher l’erreur
Répondre
agri desabusé
Il y a 173 jours
Et allez, encore une promesse non tenue! Décidement, il tient bien de Flamby 1er, son père spirituel, ce Macron ! Mais le pire, c'est quand meme bien Castaner qui préfère lyncher les policiers dans ses discours, plutôt que de les défendre et les motiver à mater les racailles. Pauvre France, tes dirigeants sont devenus fous !
Répondre
tlecomte
Il y a 173 jours
on est encore propriétaires de son foncier pour combien de temps encore?
Répondre