Marché du laitLa CR s'indigne des propos d'un économiste de l'Inra

| par | Terre-net Média

La Coordination rurale a dénoncé, dans un communiqué, les propos de Vincent Chatellier, économiste à l'Inra tenus lors du congrès du négoce Ouest à Caen le 19 mai dernier. « Le monde demande du lait, certes, mais à quel prix ? »

A Caen le 19 mai dernier, lors du congrès du négoce Ouest, Vincent Chatellier, économiste à l’Inra, a tenu des propos qui ne passent pas pour la Coordination rurale. « Dans quel monde vit Vincent Chatellier, économiste à l’Inra, pour oser déclarer que les producteurs qui ne parviennent pas à vivre en vendant leur lait à 340 €/t doivent se poser des questions », explique le syndicat.

« Du lait à 340 €/ tonne pour rester dans le jeu, mais quel jeu ? Il est certainement flatteur de regarder le marché mondial du lait et de se réjouir des opportunités qu'il est supposé offrir. Le monde demande du lait, certes, mais à quel prix ? »

« La course aux prix bas pour répondre au marché mondial, assurément très volatile, a conduit les producteurs dans l'impasse, en imposant des restructurations à marche forcée, dénonce le syndicat. La vision macro-économique s'oppose frontalement à la réalité du terrain. »

« Diverses études attestent que pour assurer aux producteurs un revenu comparable à celui de n'importe quel travailleur et, en toute logique, supérieur à celui de leurs salariés, pour permettre des investissements ou l'installation de jeunes éleveurs, il faut un prix de vente de 450 €, argumente Véronique Le Floc'h, présidente de l'OPL de la CR. Ce prix couvre les coûts de production qui, ne lui en déplaise, ne sont pas réductibles à l’infini compte tenu des conditions économiques et des mises aux normes perpétuelles. J'invite Vincent Chatelier à venir sur nos fermes au plus vite pour qu'il puisse prendre conscience de la réalité du terrain. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


vik
Il y a 207 jours
ils y a des jeunes intéléctuelles plus compétent aujourd'hui et plus humain pour l'avenir du monde
Répondre