Dossier Retour au dossier Sommet de l'élevage

Sommet de l'ElevageLa Confédération paysanne décerne le prix des « fossoyeurs de l'agriculture »

| par | Terre-net Média

Après son action syndicale au Space avec la Coordination rurale et l'Emb, la Confédération paysanne poursuit sa croisade contre les acteurs « d'une politique agricole qui enfonce toujours davantage les paysans dans la crise ». Au Sommet de l'élevage, le syndicat a organisé le « concours des fossoyeurs de l'agriculture ». Et les nominés sont...

Dans le hall d'entrée du Sommet de l'élevage, des producteurs de la Confédération paysanne ont décerné les prix aux Dans le hall d'entrée du Sommet de l'élevage, des producteurs de la Confédération paysanne ont décerné les prix aux "fossoyeurs de l'agriculture", responsables selon eux de la crise agricole actuelle. (©Terre-net Média)

La Confédération paysanne continue sa croisade contre « l’agro-industrie » et plusieurs acteurs, « responsables » selon elle, de la crise actuelle de l’agriculture et de l’élevage en particulier. Mercredi 7 octobre 2015 au Sommet de l’élevage, le syndicat a ainsi organisé symboliquement le « concours des fossoyeurs de l’agriculture ».

Le syndicat se paye ainsi la tête de Xavier Beulin à qui il décerne le premier prix. « Il est quasiment hors-concours », ont expliqué les représentants de la Conf’ pendant leur action. « Le grand gagnant de notre concours est Xavier Beulin pour ses conflits d’intérêts dans son rôle de représentant de la profession », argumente Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération paysanne. Et le syndicat d’énumérer la dizaine de mandats qu’assure par ailleurs le patron de la Fnsea. Une petite guillotine en bois en guise de trophée a été remise sur le stand de Sanders, filiale du groupe Avril (ex-Sofiproteol), présidé par l’intéressé.

Les coops, le ministère et l'UE dans le viseur

Seul nominé en tant que personne physique, le président de la Fnsea est rejoint par trois autres nominés. D’abord « les grandes coopératives », « pour avoir oublié leurs adhérents à force de s’agrandir ». La Confédération paysanne, qui était allée à la rencontre de Sodiaal au Space, reproche aux coopératives de ne rien faire pour atténuer la volatilité des marchés mondiaux pour les producteurs.

La Commission européenne aussi a été « récompensée ». Elle est « nominée pour la politique européenne qui a déjà éliminé plus de trois millions d’actifs en trente ans en France. » « La Pac est la seule politique publique qui finance la destruction d’emplois », estime le syndicat.

Des adhérents de la Confédération paysanne ont tagué quelques stands à leur passage dans les allées du Sommet de l'Elevage, comme ici sur le stand LG, ou encore celui de Sanders.Des adhérents de la Confédération paysanne ont tagué quelques stands à leur passage dans les allées du Sommet de l'Elevage, comme ici sur le stand LG, ou encore celui de Sanders. (©Terre-net Média)

Enfin, le ministère de l’agriculture n’est pas épargné. Ne ciblant pas directement le ministre de l’agriculture, qui visite le Sommet de l’élevage dans l’après-midi du 7 octobre, la Confédération paysanne dénonce une « gestion à la petite semaine de la politique d’aides aux agriculteurs » et des « contrôles aberrants » à l’encontre de paysans des territoires difficiles.

Le syndicat espère toujours « que la crise actuelle soit un électrochoc et entraîne une réflexion sur le système agricole actuel arrivé en bout de course ». D’autres actions syndicales « non-violentes et respectant les valeurs démocratiques » sont prévues, comme une nouvelle visite sur le stand de Sodiaal, et une autre sur celui du ministère de l’agriculture.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article