AgroalimentaireLa CGT inquiète pour l'emploi dans le sucre et la volaille

| AFP

PARIS, 19 sept (AFP) - La Fédération nationale agroalimentaire et forestière (FNAF-CGT) s'est déclarée inquiète pour l'emploi dans l'agroalimentaire, notamment dans les industries du sucre et de la volaille, devant la presse vendredi.

"Nous sommes particulièrement inquiets pour les secteurs du sucre et de la volaille", a indiqué Jean-Luc Bindel, secrétaire général de la FNAF, rappelant les fermetures annoncées de nombreux sites de production de volailles, dont quatre sites Doux et deux sites Gastronome. Il a également exprimé son "inquiétude" quant à l'avenir de deux sites du producteur breton Unicopa.

Pour la FNAF-CGT, la renégociation du règlement encadrant la production de sucre jusqu'en 2006 et la création d'un marché pour les quotas (jusqu'ici non-marchands) risquent d'entraîner "de nombreuses restructurations".

L'organisation syndicale souligne que les restructurations se multiplient dans de grands groupes de l'agroalimentaire, qui sont loin d'être en difficulté et cherchent une croissance à deux chiffres.

"Yoplait a profité d'un plan industriel visant à gagner des parts de marché, et donc à augmenter la production, pour faire un plan social et supprimer 315 postes", a souligné M. Bindel, qui a ajouté: "Cela nous paraît contradictoire".

Le secrétaire général a affirmé que l'inspection du travail avait elle aussi rejeté ce plan social.

"La restructuration s'avère aussi compliquée chez Danone, qui a dû augmenter fortement le recours à la sous-traitance, dont la production est passé de 4.000 tonnes par an en France à 10 voir 12.000 tonnes par an", a ajouté le responsable CGT.

La direction de Yoplait a annoncé le 3 septembre la suppression de 315 postes sur un effectif de 1.393 salariés dans le cadre de son plan d'adaptation, alors que Danone prévoyait 850 suppressions d'emplois en 2003 en France.



Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article