Loup« L'Europe a plus besoin de ses éleveurs que du loup ! »

| par | Terre-net Média

Le syndicalisme majoritaire associé aux élus de la montagne exhorte l'UE à modifier le statut du loup et à envisager des mesures de protection des troupeaux.

« Plus de vingt ans après son retour en France, le loup affiche aujourd’hui une population en plein essor qui, malgré une politique d’accompagnement concertée à destination des éleveurs, représente une menace constante pour la pérennité du secteur pastoral ainsi que des espaces ruraux et montagnards que l’élevage contribue à entretenir et à sécuriser », explique le syndicalisme majoritaire, associé à l’Association nationale des élus de la montagne, dans un communiqué commun.

« La multiplication des dommages et des victimes liées à cette propagation exponentielle de l’espèce lupine confirme la réelle incompatibilité entre "grands prédateurs" et élevage de plein air que dénoncent avec constance professionnels agricoles et élus. »

L’impossible cohabitation

« La plateforme de concertation proposée par la Commission européenne sur la coexistence entre grands carnivores et troupeaux, doit entendre les réalités et les demandes des acteurs des territoires colonisés par le loup. La volonté absolue de protéger le loup ne doit pas se faire en effet au détriment de la dynamique économique et de la biodiversité des territoires ruraux ! »

« Cette plateforme doit mettre à l’ordre du jour la révision du statut du loup dans la directive Habitat, que demandent les grandes organisations professionnelles agricoles que sont la Fnsea, Jeunes Agriculteurs, l’Apca, la Fno, la Snpr ainsi que l’Association nationale des élus de la montagne. »

« La préservation du pastoralisme est d’intérêt général et doit être prioritaire sur la protection des prédateurs tels que le loup, poursuivent les organisations. Nous demandons donc à rencontrer le Commissaire européen en charge de l’environnement afin de faire entendre nos préoccupations et d’envisager des mesures qui protègent l’élevage de plein air dans les territoires de l’Union européenne où il est confronté à la présence des grands prédateurs. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article