Relance de l'économie françaiseL'agriculture figurera dans le plan de relance, affirme la FNSEA

| AFP

La FNSEA a affirmé que l'agriculture ferait partie des secteurs économiques soutenus par le plan de relance de l'économie française sur lequel planche le gouvernement, après avoir été reçue jeudi par le Premier ministre Jean Castex.

« Dire que l'agriculture est dans le plan de relance est une réponse qui nous convient et nous saurons faire des propositions très concrètes pour la semaine prochaine », a déclaré Christiane Lambert après un premier « très bon rendez-vous », lors d'un point-presse sur le perron de Matignon. Le Premier ministre recevait jeudi l'ensemble des partenaires sociaux. « L'agriculture sera intégrée dans le plan de relance de l'économie française », a confirmé Christiane Lambert, jointe par l'AFP, en précisant que le secteur agricole aurait « accès aux aides de modernisation et de transition ». « Nous avions plusieurs attentes et nous voulions surtout être rassurés sur le fait que l'agriculture serait dans le plan de relance de l'économie française », a déclaré Christiane Lambert lors du point presse. Elle a souligné que l'agriculture et le grand secteur agroalimentaire (...) a tenu, mais a souffert », pendant la crise sanitaire.

Par le biais du plan de relance, Christiane Lambert souhaite la  « mise en compétitivité de notre agriculture » , ainsi qu'un  « objectif de transition, transition écologique, transition énergétique, transition climatique, comme tous les autres secteurs ». Elle a également évoqué « des enjeux de bien-être animal, de réponses aux attentes sur l'utilisation des intrants ». « En raison de la faiblesse de la rentabilité dans nos entreprises, nous avons parfois du mal à investir et donc du mal à nous adapter aussi vite que les demandes extérieures » le requièrent, a déclaré Christiane Lambert.

« Avoir accès à une partie des milliards d'euros qui vont être mobilisés » doit permettre aux agriculteurs français de « faire plus d'agro-écologie, répondre mieux aux attentes sociétales, être plus résilient en luttant contre le changement climatique » , mais également « être en capacité d'apporter plus de solutions avec des bioproduits, de la biomasse, des biocarburants, de la capture carbone » , a affirmé la patronne de la FNSEA, qui vient d'être réélue pour trois ans à la tête du syndicat majoritaire.

« L'agriculture est un grand secteur économique, 14 % des emplois français, près de 300 milliards d'euros de richesses créées, mais nous avons, nous aussi, besoin d'accompagnement », a conclu la responsable syndicale. Si des plans de soutien au tourisme, à l'aéronautique ou à l'automobile ont été annoncés ces dernières semaines, l'agriculture n'avait pas été évoquée par le gouvernement jusqu'à présent.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


Grochat
Il y a 100 jours
https://wikiagri.fr/articles/quand-le-budget-europeen-prevu-pour-gerer-les-crises-agricoles-est-affecte-au-maintien-des-migrants-syriens-en-turquie/20905
Répondre
Réaliste
Il y a 104 jours
En clair : des aides pour acheter des herses étrilles. Super, c'est ça qui va sauver l'agriculture...
Répondre
jean
Il y a 104 jours
dans ma région autant de bio adhérant a la fdsea que dans les autres synd
Répondre
Maec
Il y a 104 jours
La mère Lambert a un nouveau mot dans son vocabulaire " Bio".....
Répondre