Dans un contexte de crise sans précédentLa Fédération nationale bovine (Fnb) monte au front

| par Frédéric Hénin | Terre-net Média

Dans un contexte de crise sans précédent, la Fnb appelle les éleveurs bovins-viande des sections départementales à engager, en accord avec leur Fdsea, des actions syndicales dès aujourd'hui et dans la durée, à la veille du Sommet de l'Elevage à Cournon et de la grande journée de mobilisation Fnsea-JA du 16 octobre.

Après les éleveurs laitiers et les éleveurs porcins, ce sont les producteurs spécialisés en bovin viande qui montent au créneau.


Des revenus attendus encore plus faibles en 2009 (© Terre-net média)
Dans un communiqué du 25 septembre, La fédération nationale bovine souligne que « les éleveurs bovins-viande sont dans un "long tunnel de crise et d’absence de trésorerie" depuis désormais trois ans. Un tunnel dont ils ne voient pas la sortie, et confirmé par l’incapacité du gouvernement et de son administration à solder les aides de la crise 2008 ».

« Déjà au plus bas de l’échelle des revenus agricoles en 2008 (11.600 euros par an et par actif, à seulement 51% de la moyenne agricole nationale), leur situation s’avère plus dégradée encore en 2009. Il est vital de restaurer des perspectives d’avenir pour les éleveurs, leurs familles et l’ensemble des emplois qui dépendent directement de cette activité ».

« Dans ce contexte sans précédent », la Fnb fait siennes des revendications de la Fnsea annoncées la semaine dernière lors de la présentation du programme de la manifestation du 16 octobre prochain. Pour rappel, le syndicat majoritaire demande:

  • une «année blanche » en remboursement des annuités d’emprunt, et l’exonération de la Tfnb et des cotisations sociales, seules dispositions à même de rétablir durablement la trésorerie des exploitations, et de ne pas pénaliser l’avenir de l’ensemble des acteurs économiques du monde rural,
  • l’allègement des charges pesant sur l’élevage et le produit, notamment celles liées aux dispositions portant sur les surcoûts vétérinaires et sanitaires,
  • l’arbitrage de l’Etat pour faire enfin respecter l’équité des règles de pesée-classement des bovins, base de la détermination du prix payé à l’éleveur,
  • le rétablissement d’un modèle européen basé sur la régulation des marchés, afin de conserver l’emploi, l’activité économique, et l’occupation des territoires, consacrés à la sécurité alimentaire des consommateurs.

D’ici le 16 octobre prochain, la Fnb « appelle les éleveurs bovins-viande des sections départementales à engager, en accord avec leur FDSEA, des actions syndicales dès aujourd’hui et dans la durée, à la veille du Sommet de l’Elevage à Cournon et de la grande journée de mobilisation Fnsea- JA ».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article