EntremontLes producteurs veulent des solutions avant début 2010

| AFP

Les producteurs d'Entremont veulent des "solutions" avant début 2010 sur l'avenir du groupe en difficulté, a expliqué l'Association des éleveurs de Bretagne apporteurs de lait à Entremont Alliance (Aebea).

« Nous voulons des solutions avant 2010, de réelles perspectives », a expliqué Pascal Nizan, le président de l'Aebea, au cours d'une conférence de presse dans le Morbihan. Selon lui, Sodiaal, candidat officiel à la reprise d'Entremont, « n'est plus sous exclusivité » depuis lundi soir, et « il y a possibilité pour un autre de faire une offre », a-t-il ajouté. « La porte est ouverte à Lactalis » qui avait manifesté son intérêt mi-juillet, a-t-il ajouté.

Près de 80% des producteurs Entremont souhaitent la poursuite des négociations avec Sodiaal, et 85% restent ouverts à une offre alternative, selon environ un millier de votes exprimés ces dernières semaines. La discussion avec Sodiaal porte notamment sur la mise à contribution des producteurs à hauteur de 3,80 euros par 1.000 litres pour restructurer la filière emmental. « Car il est hors de question d'investir à fond perdu », a expliqué M. Nizan.

Environ 6.000 éleveurs livrent leur lait à Entremont Alliance dont 4.500 en Bretagne, ou le groupe représente 30% de la collecte régionale. Entremont appartient à la holding Unifem, qui est détenue à 63,5% par le financier belge Albert Frère et à 33,5% par la coopérative bretonne Unicopa.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article