[Témoignage] Perspectives 2014Dominique Ducla : « De sombres années en perspective »

| par | Terre-net Média

« A moins d'un problème sur un matériel, je ne vais faire aucun investissement en 2014. Et surtout, je vais changer de stratégie pour l'alimentation de mon troupeau » explique Dominique Ducla, producteur de bovins viande dans les Landes puisque l'année 2013 s'est avérée pour lui « catastrophique » . Un témoignage extrait de Terre-net Magazine n°33.

Dominique Ducla, modef(©Dominique Ducla)

Modef

Producteur de bovins viande, Landes. 76 ha de Sau, 80 vaches blondes d’Aquitaine en label rouge et Igp "Bœuf de Chalosse".

« L’année 2013 a été catastrophique ! La météo déplorable du printemps m’a obligé à resemer une bonne partie de mes maïs, mais le résultat s’est avéré encore plus désastreux que les premiers semis. Les récoltes se sont faites dans des conditions, là encore, très humides. Mes coûts de séchage ont explosé, passant d’environ 20 €/t à près de 40 €/t. J’ai perdu 100 € par hectare de maïs. Je ne parle même pas des rendements médiocres en céréales  à paille, qui ont été noyées au printemps, ni du foin qui est de mauvaise qualité. 

Certes les prix de vente de nos animaux ont bien progressé l’an dernier. Mais cette augmentation ne permet pas de compenser nos pertes.

Dans le secteur de Chalosse, les exploitations n’ont plus de trésorerie. Il faudra recourir au crédit pour pouvoir semer au printemps prochain. A moins d’un problème sur un matériel, je ne vais faire aucun investissement en 2014. Et surtout, je vais changer de stratégie pour l’alimentation de mon troupeau. Je vais remplacer la ration sèche par du maïs grain broyé humide et stocké en boudins. Ainsi, j’économiserai des frais de séchage. 

En plus de cette situation exceptionnelle que nous avons subie, la réforme de la Pac est très pénalisante pour la filière "bœuf de Chalosse". Avec la redistribution des aides, je vais d’abord perdre environ 3.000 € de paiements de base. Et si le ministre ne rend pas les génisses primables, mes aides vont diminuer de 12.000 à 13.000 € ! Pour moi, les années qui viennent s’annoncent très difficiles. »

Cet article est extrait de Terre-net Magazine n°33

Couverture Terre-net Magazine n°33 (©Fotolia, Terre-net Média) 

Si vous ne l'avez pas reçu chez vous,
retrouvez Terre-net Magazine en cliquant ICI


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


moi meme
Il y a 2435 jours
juste un mot avez vous vu une quelconque aide de la par de l'etat non pour quoi faire vous pouvez crever rien a foutre.il faut que vous sachiez que ce gouvernement veut mettre une taxe de 0.50c e par m lineaire sur les berges de riviere cela pour payer une police des eaux qui n'est la que pour faire de la repression et avec un zele imbecile plusieurs conflits ont fini aux tribunaux la police des eaux a perdu.mrs n'oubliez pas cela quant vous mettrez le bulletin dans l'urne dimmanche une sanction encore plus severe ne peut etre que salutaire .en tout cas pour moi meme situation que cette personne pas d'investissement 2014 et suivantes .plus de dpi baisse des primes et autres gateries ne peuvent qu'entrainer un retrait pur et simple des investissements l'ukraine nous fournira et bientot prendra une part des primes que l'europe va genereusement leur donner.l'agriculture n'a plus sa place en france.tant va la cruche a l'eau qu'elle se brise.on se moque de nous
Répondre