Sécheresses et irrigationJulien Denormandie veut « simplifier » les constructions de retenues d'eau

| AFP

Le ministre de l'Agriculture veut « simplifier un peu les procédures » pour construire des retenues d'eau afin de permettre aux agriculteurs de faire face aux sécheresses à répétition, a-t-il déclaré vendredi sur Europe 1.

Le volet agricole du plan de relance post-Covid-19 devrait prévoir un soutien financier pour le stockage d'eau de pluie.Le volet agricole du plan de relance post-Covid-19 devrait prévoir un soutien financier pour le stockage d'eau de pluie. (©Terre-net Média) 

« Il faut parfois sur des territoires faire des retenues d'eau un peu plus massives et ça, dans notre pays, ça prend huit à dix ans parce qu'on a une palanquée de recours toujours plus forts », a déploré le ministre de l'agriculture Julien Denormandie, vendredi 31 juillet 2020, au micro d'Europe 1.

« Comment on fait pour faire face à ça ? (...) On simplifie un peu les procédures et surtout on le fait dans le dialogue parce que c'est le dialogue qui permet de balayer les inquiétudes des uns et des autres », a-t-il ajouté.

Dans le cadre du plan de relance en négociation, il prévoit par ailleurs un « soutien financier » afin notamment d'aider les éleveurs à mieux s'équiper pour capter l'eau de pluie.

« Dans le plan de relance on va faire ces modernisations quand elles sont nécessaires », a-t-il dit, estimant qu'il s'agit généralement de « petits montants ».

Les demandes d'agriculteurs de stocker l'eau pendant l'hiver se heurtent parfois à l'opposition d'associations environnementales, qui prônent une adaptation des pratiques agricoles au réchauffement climatique et des cultures moins gourmandes en eau.

En juin, un rapport parlementaire soulignait que l'eau générait en France « convoitise et concurrence, parfois de façon intense », notamment en agriculture, avec des « conflits d'usage » qui se multiplient.

La rapporteure Frédérique Tuffnell, députée LREM de Charente Maritime, avait relevé que sur le bassin Aquitaine, 21 projets de retenues d'eau sur 34 étaient en contentieux judiciaire, et 31 sur 60 sur le bassin Loire-Bretagne.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 19 RÉACTIONS


2 poids 2 mesures
Il y a 3 heures
il soutient les retenues d'eau pour les éleveurs mais pas pour les maraichers.

On en tient encore un bon !
Répondre
agri exaspéré
Il y a 15 heures
Aussi longtemps qu'on laissera des incapables gérer la France et qu'on laissera des fonctionnaires écolos dénués de bon sens aux postes clés pour notre métier, il n'y aura aucune amélioration ! Depuis le temps qu'on aurait du IMPOSER des retenues d'eau dans chaque village, à l'entrée du village , sur chaque rivière afin de préserver localement la ressource en eau excédentaire en hiver ! C'est inadmissible que cela ne soit pas encore fait ! Les orages qui provoquent des crues régulièrement à l'automne dans le sud (les fameux épisodes cévenoles ! ) Vous vous souvenez de l'année dernière et des crues dévastatrices ? Attendez vous à pire cette année, la Méditerranée est encore plus chaude ! Pour décréter d'utilité publique la création d'un aéroport, d'une ligne TGV ou d'une autoroute, étrangement cela va plus vite ! Aucun scrupule pour exproprier des agriculteurs de leur terres familiales. Mais lorsqu'il s'agit de répondre à nos demandes, alors là, c'est JAMAIS POSSIBLE ! Combien de temps allons encore les laisser se foutre de notre gueul… ? INDIGNEZ VOUS
Répondre
moi meme
Il y a 3 jours
pas de retenu de peur que les nappes ne se rechargent pas c'est aberrant.c'est l'inverse les lacs permettent la recharge car l'eau ne s'ecoule pas elle s'infiltre sous le lac pour recharger la nappe .mais de toute façon c'est de l'incompetance car jamais la totalite du debit du bassin versant est capte par le lac .s'est une obligation de laisser un debit minimum calcule pour la viabilite des poissons .toutes ses contre verites dites par des incompetants .tout cela sur europe un bravo la radio choisi bien les intrevenants .perso je demanderai bien un droit de reponce. atteinte contre le materiel a force de nous monter du doigt certains se crois tout permit .je me souviens d'un activiste qui versais du gaz oil dans une cellule de mais soit disant ogm avec la complaisance de la chaine de tele pour faire un scoup.scandaleux .on a laisse faire vous avez vu des pousuites ou une condamnation .que neni denigrer denigrer il en restera toujours quelquechose.
Répondre
tlecomte
Il y a 6 jours
simplifier, simplifier on entent toujours ca des gouvernement et il en remette toujours!!! une couche de paperasses !!
Répondre
Direct
Il y a 7 jours
Chez les écolos il y y’a des braves mecs mais aussi des ayatollahs de l environnement et on peut en trouver même dans les rangs de l administrâtion Pas plus tard que ce jour 3 syndicats ont déposé plainte contre ce genre d agissements suite à des dégradations portant atteintes aux Irrigants
Répondre
Pipo
Il y a 7 jours
dans l'idée, c'est bien, mais dans la façon d'y parvenir ça n'a aucune chance d'aboutir! La seule façon pour que ça aboutisse c'est expulser les écolos du territoire.
Répondre
m.c
Il y a 4 jours
En effet je n'ai jamais compris cet argument des ecolos ??? Alors que je viens de lire un article où est justement mentionné comme solution, le captage des excédents hivernaux pour être reinjecter dans les nappes, solution déjà mise en oeuvre en inde et Israël...
Répondre
Chris
Il y a 7 jours
Entendu sur Europe 1 ce midi :les ecolos ne veulent pas des retenues d'eau de peur que les nappes phréatiques ne se remplissent pas l'hiver !!!! Quand j'ai entendu ça ce midi, je comprends mieux comment on en es arrivé là !!!
Répondre
jean
Il y a 7 jours
non seulement simplifié mais devrait etre une prioritée nationale le stokage de l eau et une nature luxurante et captatrice de co2
Répondre
titian
Il y a 4 jours
Bien-sûr, c'est celà oui ! Les assureurs sont bien évidemment de grands philanthropes !
Répondre