Manifestations d'agriculteursDébuts des « feux de la colère »

| AFP

Quelques centaines d'agriculteurs ont procédé lundi soir à des actions « feux de la colère », incendiant palettes, bottes de paille et souches, afin d'exprimer le « malaise » du monde agricole, à l'appel de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs.

Feux de la colèreDes centaines d'agriculteurs ont participé lundi soir à des actions « feux de la colère » pour exprimer le « malaise » du monde agricole. (©@Torpier C) En Ile-de-France, des feux étaient allumés dans une demi-douzaine de lieux, dont deux dans le Val d'Oise, trois dans les Yvelines, et un dans l'Essonne, selon Amandine Muret-Beguin, céréalière, secrétaire générale des JA d'IDF-Ouest, jointe au téléphone par l'AFP. « On a appelé ça les feux de la colère, mais aussi les feux du désespoir, pour faire ressentir le malaise ambiant qu'il y a dans la campagne, et cet acharnement qu'on peut subir au quotidien », a-t-elle déclaré. Selon elle, sur chaque site, une bonne vingtaine d'adhérents devaient entretenir les feux une bonne partie de la nuit. En Essonne, Damien Greffin, président de la FDSEA Ile-de-France revendiquait une quarantaine de manifestants à Etampes, avec une dizaine de tracteurs et des feux de palettes allumés. « Le monde agricole est stigmatisé au quotidien » et dernièrement, le projet de mise en place de zones de non-traitement (ZNT) destinées à protéger les populations contre les dangers potentiels des produits phytosanitaires « a mis le feu aux poudres », a expliqué Damien Greffin par téléphone.

Dans d'autres régions, des opérations du même type ont été organisées : dans la Marne, dès 17h00, deux manifestations ont eu lieu à Witry-les-Reims, sur la route menant à Charleville-Mézières, avec environ 70 personnes selon la FDSEA, et Sainte-Ménehould, avec une dizaine de personnes. En Haute-Garonne, des petits groupes devaient également allumer des feux à partir de 21h dans des champs proches de trois ou quatre communes rurales autour de Toulouse, selon Xavier Dayde, secrétaire général adjoint de la FDSEA 31. Dans le Pas-de-Calais, à Coquelles, à l'approche du tunnel sous la Manche, environ 70 agriculteurs locaux avaient allumé un feu en plein champ et positionné une vingtaine de tracteurs autour d'un rond-point, sans bloquer les accès, a constaté un correspondant de l'AFP.

À Calais, une manifestation de même type, sans blocage ni heurts, se déroulait au rond-point proche de l'hôpital de la ville. Les agriculteurs entendaient protester contre les ZNT, mais pas seulement. « Ça a été la goutte d'eau. On se fait déjà pas mal attaquer quotidiennement sur nos pratiques, alors que le gouvernement admet qu'on a l'agriculture la plus durable au monde, donc c'est un non-sens », a indiqué Amandine Muret-Beguin, aux abords de l'A13, dans le secteur de Mantes.

« Je pense qu'il y a une méconnaissance du milieu agricole », a-t-elle déploré, invitant les gens à « venir discuter dans les fermes, avec les agriculteurs ». « On ne compte pas bloquer, ce n'est pas l'objectif », a indiqué cette agricultrice des Yvelines, qui compte poursuivre ces feux « toute la semaine » : « après, s'il faut continuer, le désespoir est tellement présent qu'on continuera ».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 9 RÉACTIONS


PàgraT
Il y a 68 jours
Melanchon est un collectiviste qui veut mettre les paysans à la binette, pour que les ouvriers vivent bien. N'oubliez pas , les extrêmes se rejoignent ! Les paysans n'ont rien attendre d'autre que pire avec ce sinistre personnage !
Répondre
Patrick Jane
Il y a 71 jours
Fallait pas voter à droite pour des politiciens pro libre échange, maintenant il faut pas venir se plaindre que la France signe des accords de libre échange, fallait voter pour Melenchon.
Ce message a été signalé 3 fois
Répondre
Biks
Il y a 72 jours
Faire des feux de la colère ne sert qu'à poluer encore plus notre planète
Ce message a été signalé 10 fois
Répondre
Maxens
Il y a 72 jours
Defendre les céréaliers????? Ils se porteraient beaucoup mieux si reforme apres reforme on ne leur avait pas voler les complément de prix pour les donner aux eleveurs...
Ce message a été signalé 10 fois
Répondre
roro63
Il y a 72 jours
et voila la fnsea sort vite quand c'est pour défendre les intérêts des cerealiers,par contre les éleveurs qui crève depuis des decenis,subisse l'agribashing en pleine gueule ,et des secheresse terrible la par contre la fede s'en tracasse pas trop
Ce message a été signalé 5 fois
Répondre
PàgraT
Il y a 72 jours
Bien sûr que les agriculteurs changent aussi, mais pris en étau entre les accords de libre échange pour du toujours moins cher et des normes toujours plus contraignantes pour nos seuls produits bios ou pas d'ailleurs ! Prenons l'exemple du glyphosate qui procure de réels avantages pour lutter contre l'érosion et le réchauffement climatique, l'idéologie montante veut le faire interdire coûte que coûte, mais s'abstient de dénoncer la vraie source du problème s'il y a qu'est l'importation en particulier de soja OGM. L'agriculture est le seul secteur économique à subir ces contradictions. On peut suivre le même raisonnement sur les prédateurs, la consommation de viande etc...Le monde change oui, mais il veut toujours le beurre et l'argent du beurre et moi paysan il y a une chose que je ne vais pas changer, c'est ne pas devenir le bagnard de ces m'sieurs dames !
Ce message a été signalé 3 fois
Répondre
Moty
Il y a 72 jours
Effectivement, il faut échanger avec les citoyens et consommateurs ( montrer ce que l'on fait ) mais aussi être à l'écoute. Le monde change, la société change, et NOUS ??

Vivons en Paix Vivons Heureux
Paysan : le + Beau métier du monde
Répondre
abeille
Il y a 72 jours
""SAUVETONPAYSAN",la réponse ne vas pas venir de la population mais çà doit venir du monde agricole en lachant un peu le MODE INTENSIF!
Ce message a été signalé 13 fois
Répondre
SUBITO
Il y a 72 jours
Voir des agris fédéen s'en prendre plein la gueu.., n'est pas pour me déplaire LOL.....Je pense aux agris non fédéen .....
Ce message a été signalé 13 fois
Répondre