Crise du laitLa grande distribution suggère un prix de référence

| AFP

Jérôme Bédier, président de la Fédération du commerce et de la Distribution (Fcd), a suggéré de régler le problème de la crise du lait en mettant en place un prix de référence entre les producteurs et les industriels ou en reconstituant des stocks régulateurs.

Pour répondre au problème d'évolution en dents de scie des prix du lait "on peut imaginer, par exemple, de fixer une sorte de prix directeur entre les producteurs et les industriels, de reconstituer des stocks régulateurs ou d'instituer un système d'assurance des revenus des producteurs", a suggéré M. Bédier, dans une interview au Monde, datée de mercredi.

Agriculteurs, distributeurs, industriels et associations de consommateurs doivent se réunir mercredi matin autour du ministre de l'Agriculture Michel Barnier et du secrétaire d'Etat à la consommation Luc Chatel, notamment pour tenter de réexaminer le mécanisme de la formation des prix. Cette réunion a été décidée après le blocage de plates-formes d'approvisionnement des grandes surfaces la semaine dernière à l'appel de la FNSEA, premier syndicat agricole.

Le gouvernement a également promis des contrôles sur les prix et des "sanctions" pour apaiser les agriculteurs. "Ce n'est pas en partant de la question des marges qu'on trouvera les solutions. Il faut que le gouvernement prenne ses responsabilités, face à des problèmes structurels et d'organisation de l'agriculture", a indiqué M. Bédier au sujet de cette réunion. "Nous sommes la seule profession aussi attaquée. C'est paradoxal alors que les résultats 2008 des distributeurs sont en baisse de 20% à 30%", a-t-il conclu.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article