Mesures européennes d'urgenceLes sénateurs s'impatientent

| par | Terre-net Média

Déplorant les conséquences économiques du Covid-19 sur le secteur agricole et jugeant les réponses de la Commission européenne insuffisantes pour y répondre, les sénateurs français demandent en urgence des mesures de régulation du marché.

Alors que la Commission européenne aurait la possibilité d’activer plusieurs mesures extraordinaires pour aider les agriculteurs européens à faire face à la crise liée au Covid-19, Bruxelles ne les a toujours pas mises en place, malgré la demande de l’ensemble des ministres de l’agriculture européens, le 17 avril.

De leur côté, les sénateurs menés par Jean Bizet, président de la commission des Affaires européennes et Sophie Primas, présidente de la commission des Affaires économiques, ont adressé le 15 avril une demande officielle à la Commission européenne pour demander le déclenchement des articles 219 et 222 du règlement OCM, des articles qui permettent de financer les aides au stockage privé et d’activer « un mécanisme de soutien aux prix en autorisant les ententes entre agriculteurs sur les volumes » rappelle le Sénat dans un communiqué du 20 avril.  

En attendant, « sensibilisés sur le terrain par les agriculteurs qui subissent de plein fouet l’impact de la pandémie de Covid-19, les sénateurs s’impatientent à l’égard de la Commission européenne », font-ils savoir.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article