André Lefranc (Apli) « Chaque apliste sait ce qu'il doit faire s'il veut arrêter la monarchie »

| par | Terre-net Média

André Lefranc, le président de l'Apli, appelle les adhérents de son association à voter aux prochaines élections Chambres d'agriculture 2013 pour qu'il y ait un réel changement du paysage syndical agricole. Mais dans le même temps, l'Apli veut se placer « au-dessus des syndicats » pour rassembler tous les éleveurs, quelle que soit leur étiquette syndicale.

André Lefranc, président de l'Apli
André Lefranc, le président de l'Apli, détaille dans une vidéo postée sur le site internet de l'association
la position de cette dernière sur le scrutin des élections Chambres d'agriculture 2013. (© Apli)
A deux mois des élections Chambres d’agriculture 2013, André Lefranc, le président de l’Apli a expliqué, dans une vidéo postée sur le site Internet de l’association, la position de cette dernière sur le scrutin.

« L’Apli ne doit pas être comparée aux syndicats. Nous sommes au-dessus des syndicats », explique-t-il. L’Association des producteurs de lait indépendants poursuit son ambition d’être un « syndicat d’éleveurs », quelle que soit leur étiquette syndicale.

« On doit être capable de regrouper des gens de JA, des Fdsea, de la Coordination rurale, de la Confédération paysanne et du Modef. » Le responsable demande à améliorer la vie des éleveurs, « avec des prix qui couvrent les coûts de production, pour maintenir des fermes familiales, faire vivre nos familles et pour maintenir l’environnement. »

« Chaque apliste est libre et indépendant »

Pourtant, le c½ur de l’Apli penche implicitement vers les syndicats minoritaires. Le leader de l’Apli appelle à « un réel changement » de la représentativité syndicale. « Si vous voulez arrêter la monarchie, il va falloir voter dans un sens pour changer les choses », lance-t-il. Autrement dit, avec la Fnsea et JA majoritaires dans le paysage syndical, un rééquilibrage des forces syndicales nécessite logiquement un vote en faveur de la CP, de la CR ou du Modef.

« Chaque apliste est majeur, libre et indépendant comme nous l’avons toujours revendiqué. Chacun sait ce qu’il doit faire », poursuit-il.

A lire également :

Filière laitière - L’Apli repart au front

Pour tout savoir des élections Chambres d'agriculture 2013 :

Dossier spécial Elections Chambres d'agriculture 2013


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Publicité

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article