Élections régionales 2015Ce qu'il faut retenir du scrutin

| par | Terre-net Média

La droite et le centre ont remporté sept des treize grandes régions métropolitaines françaises et la gauche cinq. Le Front national n'en gagne aucune.

L' union de la droite et du centre est en tête des élections régionales 2015. Mais elle progresse moins que prévu en remportant 7 des 13 nouvelles grandes régions métropolitaines : Alsace - Champagne-Ardenne - Lorraine, Auvergne - Rhône-Alpes, Île-de-France, Nord-Pas-de-Calais - Picardie, Normandie, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d'Azur. La gauche était absente du scrutin dans deux de ces régions pour faire barrage au Front national arrivé en tête (en Nord-Pas-de-Calais - Picardie et Provence-Alpes-Côte d'Azur).

La gauche est battue mais elle limite son recul en restant à la tête de cinq régions : Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes, Bourgogne - Franche-Comté, Bretagne, Centre-Val de Loire et Languedoc-Roussillon - Midi-Pyrénées.

La Corse est remportée par les régionalistes.

Le Front national fait les frais du front républicain contre lui : il ne gagne aucune région malgré sa place de premier parti de France au premier tour.

La participation est en hausse : elle approche les 59 % au second tour contre seulement 49,91 % au premier tour.

La participation des agriculteurs est très forte : portés par un civisme toujours aussi fort, les agriculteurs seraient près de 90 % à être allés voter selon le baromètre agricole Terre-net BVA. Pourtant, ils désapprouvent très majoritairement (62 %) la nouvelle carte territoriale à 13 grandes régions au lieu de 22.

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags :


A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article