A quatre jours de l'ouverture du SiaBruno Le Maire insiste sur son bilan positif (mis à jour le 22 février)

| par | Terre-net Média

A deux mois du premier tour de l'élection présidentielle, le ministre de l'Agriculture a une nouvelle fois rappelé les points positifs de son bilan à la tête du ministère de la rue de Varenne depuis trois ans : une opération séduction du responsable du projet présidentiel de l'Ump pour tenter de faire décoller son candidat Nicolas Sarkozy dans les sondages. Sinon, Bruno Le Maire a rappelé que la culture du maïs Mon810 sera bien interdite en 2012.

Bruno Le Maire a défendu son bilan, et rappelé que la culture du maïs Mon810 serait bien interdite en France en 2012.
Bruno Le Maire a défendu son bilan et a rappelé que la culture du maïs Mon810
sera bien interdite en France en 2012. (© Terre-net Média)

Mardi 21 février 2012, Bruno Le Maire a, comme chaque année, organisé une rencontre avec la presse à quatre jours de l’ouverture du Salon de l’Agriculture Porte de Versailles. Un rendez-vous informel au cours duquel le ministre de l’Agriculture s’est attaché, une nouvelle fois, à défendre son bilan à deux mois du premier tour de l'élection présidentielle.

Selon le ministre de l'Agriculture, par ailleurs en charge du projet présidentiel du candidat de l’Ump, Nicolas Sarkozy, la démarche visait à justifier l’action de l’actuel gouvernement pour le secteur agricole, alors que l'hôte de l'Elysée ne décolle pas dans les sondages depuis l’annonce de sa candidature pour un second mandat à la tête de l’Etat.

« Les résultats sont là ! »

Bruno Le Maire a ainsi passé en revue, comme il l’a déjà fait lors de sa cérémonie des voeux en janvier dernier, les différents dossiers pour lesquels il estime que « les résultats sont là », expression qu’il a prononcé à maintes reprises.

« Quand je regarde les trois années écoulées, je constate que nous avons effectué un travail considérable pour la modernité de l’agriculture française, et ce, de manière irréversible », a-t-il expliqué, en citant les chiffres du revenu moyen des agriculteurs : « Ce revenu a plus que doublé, passant de 14.000 € à 31.000 € entre 2009 et 2011. De même que le solde commercial agricole, qui a lui aussi plus que doublé ces dernières années. Ce sont des résultats qui font pâlir d’autres secteurs d’activité! ». Bruno Le Maire a cependant omis de mentionner les écarts de revenu de 1 à 10 constatés entre les producteurs de fruits et de légumes, les éleveurs de bovins et d'ovins et, les viticulteurs!

Au-delà des résultats des exploitations françaises, Bruno Le Maire a rappelé aussi son bilan européen. « En 2009, c’était la voie de la libéralisation totale des marchés qui était prise par Marianne Fischer-Boel. Aujourd’hui, nous avons le paquet lait qui permettra de réguler la filière. En viticulture, la Commission européenne accepte de rouvrir le dossier pour voir si, oui ou non il faut supprimer les droits de plantation. » Sans oublier « le maintien du budget de la Pac à l’euro près », une « victoire difficile à obtenir ».

Pour le ministre de l'Agriculture, « les résultats sont là » aussi sur le plan international. « Grâce au G20 agricole, nous avons obtenu des résultats très concrets, notamment en matière de transparence sur les données mondiales. »

« La méthode du dialogue »

Bruno Le Maire s’est aussi félicité de sa méthode de travail, évoquant son « dialogue avec tous les syndicats. » Selon lui, ses efforts pour « réunir autour d’une même table des acteurs qui auparavant ne se parlaient pas » ont payé, particulièrement en filière bovine, pour laquelle le Gie Export mis en place « a permis de développer de nouveaux débouchés ». « Grâce à ces efforts, le prix de la viande bovine a davantage augmenté en quelques mois qu’il n’avait augmenté en 14 ans. »

« L’accord PS-EELV, c’est la mort
des agriculteurs »

Evoquant l’accord législatif entre le PS et Europe Ecologie-Les verts, Bruno Le Maire estime qu’il constitue « la mort des agriculteurs français. »
« Quand je lis, dans cet accord, qu’il faut aller plus loin que l’Europe en matière de règles environnementales, c’est ne pas regarder les réalités économiques en face !»

Enfin, le ministre a souligné son souci de « répondre aux attentes des consommateurs et des citoyens ». « Les Etats-Unis sont confrontés à un grave problème d’obésité, a-t-il souligné. Je fais tout pour que cela n’arrive pas en France », citant le plan national de l’alimentation, l’évolution des règles nutritionnelles et le développement des circuits courts.

Les Ogm seront bien interdits en 2012

Et c’est pour répondre aux attentes des consommateurs que Bruno Le Maire a rappelé que, quel que soit le moyen utilisé, la culture du maïs Mon810 sera interdite en France pour 2012.

Outre l’apport de nouveaux éléments confirmant « l’absence d’assurance sur les conséquences environnementales du Mon810 », le gouvernement a demandé à la Commission européenne de suspendre de manière urgente l’autorisation de mise en culture du Mon810 en France et en Europe.

« Nous attendons pour l’instant la décision de Bruxelles sur notre demande », explique le ministre de l'Agriculture. Mais il a assuré que le gouvernement prendrait les mesures nécessaires si Bruxelles tarde à répondre pour en interdire la culture en France.

Quelques dossiers inachevés

Questionné sur les dossiers pour lesquels il estime ne pas avoir obtenu les résultats escomptés, Bruno Le Maire a évoqué la régulation des marchés, « qui n’est pas encore accomplie dans toutes les filières, notamment dans le secteur des fruits et légumes ». « Je souhaite aussi aller plus loin dans la réduction des coûts de production ».

Sur les questions environnementales, le ministre estime « qu’il reste beaucoup à faire en matière de dialogue de la part des services de l’Etat. » « Pour l’importance du travail qu’ils accomplissent au quotidien, les agriculteurs ont besoin de respect, tant des services de l’Etat que des citoyens », a-t-il conclu.

A lire sur le même sujet :

Maïs Ogm Mon810 - Le gouvernement n'en veut ni en France ni en Europe

Pas de baisse du coût du travail pour les agriculteurs 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


manu
Il y a 2739 jours
les paroles de bruno le maire ................................
Répondre
33240jeanpierre
Il y a 2742 jours
Je n'irais pas avec le dos de la cuillère !...
Les plus nuisibles ne sont pas ceux que l'on croit... Les nuisibles sont ceux qui nous empoisonnent !...

Nous subissons les produits phytosanitaires depuis 60 ans par la faute de gouvernements UMP et PS qui se sont donné la main, une main "entachée" de milliers de malades et de morts depuis !...

Obésité, maladies cardio-vasculaires, atteintes dermatologiques, atteintes neurologiques, troubles du système hématopoïétique, atteintes du système cardiovasculaire, atteintes du système respiratoire, atteintes des fonctions sexuelles, risques fœtaux, perturbations hormonales, maladies neurodégénératives, cancers, maladie de Parkinson et d'Alzheimer.

Il ne faut pas chercher bien loin pour comprendre pourquoi notre bonne vieille sécurité sociale est en faillite ! Elle a pendant 60 ans engraissée les industriels du médicament, c'est à dire de la chimie, soit les mêmes industriels qui nous détérioraient la santé de l'autre côté avec leurs pesticides faisant ainsi "doubles bénéfices", et même triple avec les effets secondaires de leurs médicaments, mais DOUBLE MAL TOUT DE MÊME ! ( engrangeant même des bénéfices sur les surplus de cultures que détruisait l'Union Européenne et pour lesquels elle versait des primes !...)

LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION NE FONCTIONNE PAS CORRECTEMENT EN FRANCE AVEC L'UMP ET LE PS, LE PROFIT DES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES ET PHARMACEUTIQUES PASSE AVANT LA SANTE ET LA VIE DES FRANCAIS !!! C'EST UNE HONTE !!!

27 ANS D'INACTION DE LA PART DE NOS MINISTRES DE L'AGRICULTURE AVANT D'INTERDIRE LE "LASSO" DE MONSANTO !!!
Et les scandales se succèdent sans fin !...

LES 22 AVRIL ET 6 MAI,
FAITES PREUVE DE BON SENS...
VOTEZ POUR VOS ENFANTS !...

AGISSEZ EN TANT QUE "PARENTS" ET CITOYENS RESPONSABLES...
VOTEZ POUR L'ABOLITION DES INTRANTS CHIMIQUES !

Rapport inserm : Les pesticides responsables de l'augmentation des cancers. Les enfants malades des pesticides. L'INSERM associe la présence de leucémies et de tumeurs cérébrales chez l'enfant, à l'utilisation des pesticides. Beaucoup de chercheurs étaient déjà arrivés à la même conclusion. Mais les producteurs de pesticides devront-ils rendre des comptes devant la justice ????????????????????????????????????????????????????

Au delà de la santé, pensez à l'environnement, pensez à tout ce que cette chimie a polluée. Nos rivières contaminées par les PCB de MONSANTO et où l'on ne peut plus pêcher. Avec des produits comme l'atrazine, les nappes souterraines et les eaux de surface sont polluées à 50 % en France.
Nos abeilles ont sans doute été décimées par le Gaucho...
Bien qu'interdit depuis longtemps dans les pays occidentaux, on trouve encore des traces de DDT dans les graisses des animaux, mais aussi dans notre nourriture...

Les ennemis de l'environnement sont puissants !

en 2012 il est URGENT d'agir pour en finir avec ce système totalement destructeur dont la facture est abyssale, constituant une deuxième "dette", une DETTE ECOLOGIQUE dont nos présidentiables se gardent bien de parler vu qu'ils cherchent déjà par tous les moyens à limiter l'ampleur de leur dette de "mauvais fonctionnement" qu'ils ne peuvent arriver à "effacer" entre autres, parmi leurs "dégâts politiques" exponentiels !...

Au bout du compte la "douloureuse" sera beaucoup plus salée et bien plus conséquente que vous ne pourriez encore l'imaginer !...
Répondre
delignyg
Il y a 2743 jours
Je souhaite attirer votre attention sur un problème majeur qui me vaut depuis 2010 un nombre incalculable de démarches administratives non encore abouties ?
En effet, afin de faciliter la tache de l'administration française –et en particulier celle du Ministère de l'Agriculture- j'ai rempli ma déclaration PAC 2010 via Télépac.
Après un long cheminement dans le dossier, qui reconnaissez-le réclame un remplissage fastidieux, j'ai omis de cocher la case " aides découplées" ô combien vitale pour mon exploitation. Ce qui entraine la privation de mes aides en 2010 et une situation financière catastrophique.
Cette case pourrait au moins être au minimum associée à un message d'alerte stipulant au nouvel internaute que je suis que si je ne coche pas cette case cela signifie que je refuse les aides vitales pour mon activité. Alors que c'est précisément le but du remplissage de ce dossier !
Depuis, je vais de démarches administratives en démarches administratives sans obtenir encore d'aboutissement favorable à mes recours et laissant ainsi mon entreprise et ma famille dans une situation épouvantable.
Ma question : Dois-je entamer une grève de la faim pour voir mes démarches aboutir et recevoir enfin les aides auxquelles j'ai droit de prétendre et apercevoir ainsi la sortie du gouffre ?
Répondre