Filière bovine« Aucun des problèmes structurels n'est résolu », estime la Coordination rurale

| par | Terre-net Média

Après sa participation à la table ronde sur la filière bovine mercredi 17 juin, la section viande de la Coordination rurale regrette « qu'aucun des problèmes structurels n'ait été abordé ».

« Le représentant de la section Viande de la CR, Michel Manoury, est sorti déçu de cette rencontre, explique la Coordination rurale dans un communiqué. Si certaines de nos propositions semblent enfin avoir trouvé un écho favorable, aucun des problèmes structurels n’a pu être abordé. »

« Les mesures annoncées se montrent très largement insuffisantes pour remédier aux maux bien plus profonds auxquels sont confrontés les éleveurs français. »

« Comme le craignait la section Viande de la CR, les échanges entre les différents participants n’ont accouché que de solutions s’inscrivant dans la droite ligne de la cogestion. Nous demandons la fin de cette dernière et la mise en place d’une réelle transparence au sein de la filière bovine. L’augmentation de 0,05 €/kg, limitée à certaines catégories, ne constitue qu’un engagement informel et ne repose par conséquent que sur la bonne volonté de l’aval. Quel défenseur des éleveurs digne de ce nom pourrait s’en satisfaire ? »     

« La reconquête du marché intérieur offre pourtant des perspectives intéressantes à moyen terme. Il serait pour cela nécessaire d'aller beaucoup plus loin en s'attaquant au fonctionnement même du marché et ainsi sortir l'élevage des crises cycliques. »        

« L’urgence est réelle, les agriculteurs n’en peuvent plus mais les mesures annoncées serviront surtout à valoriser la FNB, sans pouvoir répondre aux problèmes rencontrés par les éleveurs qu’elle dit défendre. Pourtant, la CR a avancé de multiples propositions. Encore faudrait-il que le gouvernement veuille bien les entendre… »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article