Aides PacAgriculteurs et élus corses vont plaider auprès de l'Etat

| AFP

Agriculteurs et élus corses ont annoncé qu'ils iraient plaider mardi prochain leur cause au ministère de l'agriculture, à propos du contrôle et du versement des aides de la Politique agricole commune (Pac) dans l'île.

Des élus de la majorité nationaliste comme de l'opposition iront à cette réunion, ainsi que des représentants des agriculteurs, a précisé jeudi le cabinet du président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni à l'AFP. Le 18 octobre, les autorités préfectorales avaient annoncé que 373 exploitations agricoles en Corse, sur les 2 150 qui sollicitent des aides européennes, présentaient des « anomalies », dont des surfaces déclarées potentiellement excessives. L'Union européenne a notamment demandé le contrôle des surfaces peu productives, mais sur l'île, certains acteurs estiment que les règles d'attribution des aides sont inadaptées aux spécificités de l'agriculture traditionnelle, dans le maquis, la montagne ou des forêts. La tension est montée cette semaine, lorsque le président de la Chambre d'agriculture de Haute-Corse et dirigeant de la FDSEA, Joseph Colombani, a saccagé le bureau d'un fonctionnaire. Il doit être jugé le 3 décembre pour ces dégradations. La réunion à Paris « sera l'occasion d'apporter à nouveau notre soutien aux agriculteurs corses », « de demander à l'État comment il compte compenser la perte financière » et « de répéter que nous voulons une agriculture vivante », a déclaré Jean-Guy Talamoni devant son assemblée. Le président du conseil exécutif de Corse, l'autonomiste Gilles Simeoni, participera également à la réunion dont il espère qu'elle apportera « une issue rapide à la crise ».

En janvier 2015, la Commission européenne avait déjà demandé à la France de rendre plus d'un milliard d'euros d'aides agricoles pour la période 2008-2012. En février, l'Office européen antifraude (Olaf) a indiqué recommander de « récupérer 536 500 euros » d'aides en Corse sur la période 2015-2017. Plusieurs enquêtes judiciaires sont également en cours sur l'île pour des soupçons de fraudes aux aides européennes. La France touche 63 milliards d'euros d'aides européennes agricoles sur 408,3 milliards de budget total pour la période 2014-2020, selon les chiffres officiels. Les aides agricoles européennes en Corse, où un nouveau système de contrôle par vues aériennes a été mis en place cette année, sont de 36 millions d'euros par an depuis 2015.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article