Accord UE-Mercosur20 à 25 000 exploitations agricoles risquent de disparaître selon la FNSEA

| AFP

La profession agricole est en « désaccord profond » avec Emmanuel Macron sur les négociations commerciales entre l'UE et les pays du Mercosur qui menacent 20 à 25 000 exploitations en France, a déclaré vendredi la présidente du FNSEA.

La France « risque de perdre 20 à 25 000 exploitations » si l'Europe signe ces accords, a estimé au micro de BFM/RMC, Christiane Lambert. Elle compte « redire samedi au président les risques qu'il fait prendre à l'agriculture française » lors de l'inauguration du salon à Paris. « Nous exprimerons jusqu'au bout notre désaccord (..) et nombre sont les consommateurs et les associations qui nous disent qu'ils sont à nos côtés » a-t-elle ajouté.

La responsable s'inquiète particulièrement de l'absence de toute « garantie sanitaire » sur les quotas d'importation de viande brésilienne, argentine, uruguayenne ou paraguayenne qui seraient concédés par Bruxelles aux quatre pays de Mercosur afin de parvenir à un accord commercial global comprenant aussi les autres productions agricoles, l'industrie, les services etc.

« L'agriculture a vraiment le sentiment d'être la variable d'ajustement d'autre chose » a ajouté la responsable. Elle dit ne pas comprendre « l'obstination » de l'exécutif de faire entrer en Europe de la viande qui sera « à un prix inférieur de 30 % » à celle produite en France, car issue d'animaux qui mangent des farines animales interdites en France, et qui ont grandi avec des accélérateurs de croissance et autres substances non utilisées en Europe. « Ce n'est pas notre choix de faire cet accord (...) Le président a dit qu'il voulait cet accord. C'est sa responsabilité », a-t-elle lancé.

Les éleveurs français de bovins ont manifesté mercredi contre l'accord dans la quasi-totalité des départements, a-t-elle rappelé. Elle demande également que le président « défende » la Pac au nom de la France. « Un bruit court à Bruxelles que la France défend moins le budget de l'agriculture », « Il faut un budget et il doit être européen ». « Tous les pays devront augmenter leur contribution » après le Brexit pour compenser la disparition de la participation britannique, en particulier au budget de l'agriculture. « Les pleurnichards de l'Europe feraient bien de regarder tout ce que l'Europe a apporté » a-t-elle lancé.

L'agriculture française reçoit 7 milliards d'euros par an en aides européennes, qui ont largement contribué à l'expansion du secteur agricole et agroalimentaire du pays, deuxième secteur d'exportation du pays.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


EARL Des ROCHES
Il y a 296 jours
bonjour il y a vingt ans des hormones circulait en France des gens ont été condamnée pour ça il étais pas trop en retard vu la merde qui l vont nous envoyer

Répondre
phil47
Il y a 296 jours
son discours n'est pas sincère, elle est ok pour le Mercosur puisque ces amis industriel (lactalis en autre...) n'attende que cela pour retourné vers l'Europe les produit laitier de leur usine sud amérique, si on s'avait comment est financer ce syndicat on comprendrait mieux leur discourt.
Répondre
steph72
Il y a 296 jours
J'espère que Jupiter aura un accueil cordial comme Hollande il y a quelques années.
Répondre
lili
Il y a 296 jours
MMe LAMBERT a dit que Mr MACRON AIMAIT les agriculteurs qu' elle belle preuve d' amour la signature du Mercosur en tuant 20 à 25 familles et oui derrière les 20 à 25 000 exploitations tuées par jupiter il y a des familles, des situations humaines difficiles, des situations financières inextricables. Tous ces gérants d' exploitations n' iront pas pointer au chomage...Mais leurs ouvriers quand il y en a iront autant de famille impactées par la décision de JUPITER QUI SE FOUT TOTALEMENT du mécontentement de la FNSEA.
Si Mr MACRON signe le Mercosur comme il l' a décidé se sera la preuve de l' inefficacité et de l' inutilité de la FNSEA. Madame LAMBERT accrochez- vous à votre siège, gros temps en vue.
Répondre