Grand débat national sur l'agriculture134 Français tirés au sort attendus à Paris pour parler agriculture et Pac

| AFP

Un total de 134 Français tirés au sort sont attendus ce week-end à Paris pour la reprise du « grand débat national sur l'agriculture » suspendu depuis le confinement, qui doit servir à définir la position de la France dans les négociations de la future Politique agricole commune.

DébatParmi les 134 Français tirés au sort, seulement 2 agriculteurs sont invités à venir débattre ce week-end sur le sujet de la Pac, pour la reprise du « grand débat national sur l'agriculture ». (©Pixabay) Sur le modèle des conventions citoyennes, les participants sont choisis en fonction de leur région, de leur tranche d'âge et de leur niveau social par un prestataire spécialisé chargé de représenter « la diversité et la significativité » de la population française. Ils débattront samedi et dimanche après un accueil vendredi soir par trois ministres et plusieurs spécialistes pour caler les termes du débat. Leur déplacement et leur hébergement est pris en charge par la commission nationale du débat public (CNDP), organisatrice. Six sur les 140 personnes initialement prévues ont déclaré forfait en raison de l'épidémie, a indiqué la CNDP. L'assemblée compte 55 femmes et 79 hommes. Deux agriculteurs y participeront aux côtés de 36 « cadres et professions intellectuelles », 29 employés, 21 « professions intermédiaires », 19 artisans commerçants, 16 étudiants, neuf ouvriers, deux personnes sans étiquette et aucun inactif. Ils rendront les conclusions de leurs échanges dimanche soir.

Durant la première phase de ce grand débat, démarré le 23 février et suspendu le 3 avril, plus de 9 500 contributions ont été enregistrées sur la plate-forme participative Selon les internautes ayant participé à la consultation en ligne, les trois objectifs prioritaires de la future Pac devraient être : gérer durablement les ressources naturelles, protéger la biodiversité, les paysages et les écosystèmes, et lutter contre le changement climatique et s'y adapter.

Aucun des dix choix proposés ne portait sur l'ambition initiale de la politique agricole européenne entrée en vigueur en 1962, soit produire en quantité suffisante une nourriture saine, à un prix abordable, pour nourrir toute la population. Mais un débat sur le thème de la « souveraineté alimentaire » a néanmoins été ajouté au programme. Il aura lieu le 20 octobre à Angoulême.

Sur les réseaux sociaux, les conditions d'organisation de ce débat font réagir agriculteurs et professionnels du monde agricole :

Deux des 11 débats régionaux ont déjà eu lieu : le 11 septembre, à Châlons-en-Champagne, sur les « modèles agricoles » et le 18 septembre à Saint-Lô sur les « ressources naturelles et l'agriculture ». Les neuf autres auront lieu d'ici à la fin octobre, à raison d'un par région, au lieu de deux prévus initialement, le programme ayant été allégé par la crise sanitaire. Le prochain, à Forcalquier (Pac) le 30 septembre, se penchera sur la question « comment cohabiter en campagne ».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags :


A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 102 RÉACTIONS


tracteur4
Il y a 120 jours
a l interieur vous foutter des vegans des verts des bobos ecolos c est a dire un ramassis de cretins un predicateur de mauvaise foie (mouche verte) pour annimer cette grande foire et le tour est jouer notre SORT EST FAIT NOUS SERONT HABILLER POUR CET HIVER(on va s en prendre plein la g...)
Répondre
nanard3
Il y a 121 jours
Je propose qu'on tire au sort un groupe de citoyens pour réformer la politique.
Répondre
titian
Il y a 121 jours
Très intéressante ta stratégie, idéale pour cloué le bec à quelques "enseignants".
👍?
Répondre
Grochat
Il y a 122 jours
Le seul avantage avec la façon dont on nous traite c'est que ça me permet de ramener ma gueule n'importe quand et sur n'importe quel sujet et avec n'importe qui. Quand j'ai bien énervé ceux avec qui je discute et qu'ils me disent que je ne connais rien à leurs problèmes, là je me présente et quand je leurs dis que je suis agriculteur et que la société passe son temps à nous dénigrer sans rien savoir de notre métier, c'est à ce moment précis que je vois le niveau de mes interlocuteurs !!!
Répondre
Grochat
Il y a 122 jours
Je dirais même pour la fonction publique en général et leurs syndicats
Répondre
le quart du bois
Il y a 122 jours
et si on pouvait faire la meme chose pour la sncf edf total ... je veux bien etre tire au sort
Répondre
phil59
Il y a 123 jours
Une chose est sur , on va encore s'en prendre plein la g... ! C'est de plus en plus du gros n'importe quoi ! Nous petits soldats en première ligne face a tous ces rouleaux compresseurs ! A quand la prochaine grande manif en tracteur a PARIS et on sera encore applaudis !?
Répondre
debutant
Il y a 123 jours
t inquiètes, le pire ce n est pas cela, c est ce qu il y a dans les bureaux !!!!!!! pour faire qq réunions , personne n est conscient de la situation !
Répondre
vd
Il y a 123 jours
veuillez m excuser pour les fautes, j etais enervé,je ne me suis pas relu;
Répondre
vd
Il y a 123 jours
tirer au sort, mon cul, c est comme les 150 de la convention citoyenne qui ne represente que la gauche ecolos et des farfelus copains des lerm!!!! il y a des elextions en 2022 et faut ratisser large, c est leur seule preocupation : leur avenir politique, pas celle du pays qui decline encore plus vite que je ne le pensé!!!! il y en a marre d eux et surtout des medias qui est le pouvoir actuel! certain journaliste comme pascal praut sur cnews essaye de faire bouger les choses, pousse des coups de gueule mais ce fait invectiver par ses dirigeant et surtout les medias bienpensants! LA DICTATURE DES REVEURS FENEANTS ET BIENPENSANTS
Répondre