Etiquetage des produits transformésLes produits fermiers exemptés de déclaration nutritionnelle

| par | Terre-net Média

Martine Pinville, la secrétaire d'Etat chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire a confirmé auprès de la FNSEA que « la plupart des produits fermiers seraient exemptés de tableau de déclaration nutritionnelle », une information devenue obligatoire sur les produits emballés depuis le 13 décembre 2016.

Alors que les produits industriels ont désormais l'obligation d'afficher des informations nutritionnels, les produits fermiers en sont exemptés.Alors que les produits industriels doivent désormais mentionner des informations nutritionnelles, les produits fermiers en sont exemptés. (©Terre-net Média)

Les tableaux nutritionnels mentionnant notamment la valeur énergétique et les quantités de sucres, de lipides ou de sel, sont déjà visibles depuis plusieurs années sur certains produits agroalimentaires. Depuis le 13 décembre 2016, cet étiquetage est rendu obligatoire par la réglementation européenne.

« Martine Pinville, secrétaire d'État auprès du ministre de l'économie et des finances, chargée du commerce, de l'artisanat, de la consommation et de l'économie sociale et solidaire, vient de confirmer que la plupart des produits dit fermiers seraient exemptés de tableau de déclaration nutritionnelle », explique la FNSEA dans un communiqué. Pour le syndicat, c’est une « flexibilité indispensable, prévue d'ailleurs dans le règlement européen sur l'information des consommateurs. »

« Voilà une victoire pour des milliers de producteurs qui ont un savoir-faire, mélange de tradition et modernité et à qui il n'était pas nécessaire de rajouter des contraintes franco-françaises inutiles », commente le syndicat.

L'étiquetage des denrées alimentaires est harmonisé à l'échelle européenne depuis la mise en application du règlement 1169/2011 concernant l’information au consommateur sur les denrées alimentaires. « Ce règlement vise à simplifier, clarifier et harmoniser ces informations à l’échelle européenne, explique l’Anses, l’agence de sécurité sanitaire de l’alimentation. Concernant les informations nutritionnelles, les éléments devant obligatoirement figurer sur l’étiquetage sont : la valeur énergétique et les quantités de graisse, d’acides gras saturés, de glucides, de sucres, de protéines et de sel, pour 100 g ou 100 ml, ou encore par portion si celle-ci est clairement identifiée. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article