Saône-et-LoireLe préfet rejette un projet de ferme aux 4 000 bovins

| AFP

Un projet de ferme, auquel s'opposaient notamment la Confédération paysanne et les riverains, qui aurait pu accueillir plus de 4 000 bovins à Digoin, en Saône-et-Loire, a été rejeté par le préfet, ont indiqué vendredi ses services à l'AFP.

La demande de l'agriculteur « pour être autorisé à exploiter un élevage de 3 910 bovins destinés à l'exportation, 240 bovins à l'engraissement et 320 vaches allaitantes sur la commune de Digoin, est rejetée », selon l'arrêté daté de jeudi pris par le préfet de Saône-et-Loire. Cette décision s'appuie sur l'avis défavorable du Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst), qui avait souligné des « antécédents très défavorables (de l'agriculteur) en matière de maîtrise des nuisances et de la capacité à respecter les obligations réglementaires applicables », précise l'arrêté.

L'avis du Coderst relevait aussi que le dossier avait « été établi moins dans un objectif de régularisation de sa situation que dans le but d'augmenter de manière manifestement disproportionnée (une) activité actuelle qui ne respecte déjà pas les dispositions réglementaires », a précisé la préfecture. Des difficultés en matière de « respect du voisinage, de la sécurité et de la salubrité publiques » ou encore une distance trop faible de l'un des bâtiments avec le cours d'eau voisin ont aussi été pointés par cet organisme. Le projet avait déjà reçu le 6 novembre un avis défavorable du commissaire enquêteur après une enquête publique d'un mois, qui a vu affluer les observations, dont une pétition de l'association Agir pour l'environnement qui a recueilli plus de 68 000 signatures.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


garou
Il y a 6 jours
Bien que chaque jour nous constations les dégâts sur l'élevage et la consommation .résultants de l'énorme force d'inertie pour changer la route du paquebot Bruxelles Merci Monsieur le Préfet ,l'avenir de l'élevage et de l'agriculture ne doivent plus être de la seule responsabilité de financiers et d'investisseurs productivistes Rendons aux zones rurales la vie qui leur revient par l’arrêt de l’exode rurale.
Répondre
éleveur 26
Il y a 166 jours
Une décision qui va dans le bon sens ! Ce genre de projet nuit à l'image de notre profession et ne nous apportera aucun revenu supplémentaire !
Répondre
vik
Il y a 167 jours
L'agrandissement l'agrandissement = l'industrie commercial =qui commande qui ',l'industrie qui commandera le gouvernement vive l'Europe
Répondre
L'outil
Il y a 171 jours
Ce réfut n'est pas fondamentalement une remise en cause de ces projets.
Pour autant,si ce projet...deguise est présenté par un TORDU,ce réfute est un service rendu à notre corporation,plus soucieuse que ce qui se dit de l'environnement, ainsi qu'aux futurs projets crédibles et responsables...
Répondre