[Infographie] Plan de réduction laitièreVolumes, nombre de demandes : le bilan chiffré des principaux pays demandeurs

| par | Terre-net Média

Les premières demandes d'indemnisation pour chaque kilo de lait non produit faites dans le cadre du plan de réduction de la production laitière vont consommer la quasi-totalité des 150 M¤ dédiés au niveau européen. Pays par pays, retrouvez le bilan chiffré de la première vague de demandes qui s'est clôturée le 21 septembre à midi.

99 % du budget européen alloué à l'indemnisation de la réduction de la production laitière européenne sera utilisé au titre de la première vague de demandes. 99 % du budget européen alloué à l'indemnisation de la réduction de la production laitière européenne sera utilisé au titre de la première vague de demandes. (©Terre-net Média) 

Le dispositif européen de réduction de la production laitière permet d’indemniser à hauteur de 14 cts€ par kilo non produit un volume total de 1 071 428 t de lait. Or la première vague de demandes, clôturée le 21 septembre à midi, s’est soldée par 52 101 demandes dans les 28 pays membres, pour un volume total de 1 060 021 t de lait, soit environ 20 t par demande en moyenne. Avec ces chiffres, près de 99 % des possibilités du plan sont atteints. Il reste donc seulement 11 407 t pour la prochaine vague, dont la clôture est prévue le 12 octobre à midi.

Parmi les 9 pays qui ont, en volume, enregistré le plus de demandes, l’Allemagne arrive largement en tête, devant la France et ses 12 957 demandes pour un total de 181 398 t, soit 14 t/demande en moyenne. On peut remarquer dans ce classement la présence du Danemark, pays pourtant très réfractaire à une régulation des productions. Là-bas, 423 producteurs ont fait une demande d’indemnisation, pour un total de 30 709 t.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


vik
Il y a 386 jours
J'aime pas la photo ca me fait mal produire produire....................
Répondre
Jean-Chris
Il y a 387 jours
Ce serait intéressant d'avoir le chiffre par pays ramené en % ou ‰ de sa production annuelle. Car en volume un petit pays dont les éleveurs réduisent fortement la production de 10‰ restera loin derrière un grand pays dont les éleveurs ne réduisent que de 2‰.
Répondre