Responsabilité sociétale des entreprisesProspérité Fermière et Ingredia lancent un lait écoresponsable et « sans OGM »

| par | Terre-net Média

Ingredia et Prospérité Fermière ont lancé Via Lacta : leur nouvelle stratégie RSE et le 1er lait écoresponsable produit à partir d'une collecte de lait issue d'animaux nourris sans OGM, avec une surface minimale d'herbe garantie et élevés sur paille.

Depuis avril, Prospérité Fermière, coopérative laitière des Hauts-de-France, a lancé auprès de 100 éleveurs une collecte de lait différenciée garantissant un « lait à l’herbe et sans OGM ». Cette collecte concernera dans un premier temps 30 millions de litres de lait sur les 415 millions collectés par les 1 600 adhérents.

Co-construit avec des éleveurs, le cahier des charges prévoit trois conditions :

  • une surface minimum de pâturage de 15 ares par vache accessible 170 jours par an,
  • une alimentation garantie sans OGM incitant l’éleveur à s’orienter vers une production locale à base de colza ou vers des cultures protéagineuses,
  • un meilleur bien-être des animaux élevés sur paille en hiver

Cette collecte différenciée préfigure le lancement du 1er lait écoresponsable baptisé « Via Lacta », qui sera commercialisé par Ingredia auprès de ses clients agro-industriels dès l’automne prochain.

Via Lacta, c’est le nom de la nouvelle démarche RSE lancée par Ingredia et le nom du nouveau produit phare de sa gamme d’ingrédients laitiers.

« La démarche Via Lacta s’inscrit complètement dans le projet coopératif de la Prospérité Fermière. Elle est facteur d’unité et valorise les pratiques d’élevage vertueuses de notre région. Dans un contexte de crise, la construction d’un projet à forte valeur ajoutée comme Via Lacta sur l’ensemble de notre chaîne de valeur est une clé pour protéger le revenu de nos adhérents face à la volatilité de nos marchés », explique Gilles Desgrousilliers, président de Prospérité Fermière et d’Ingredia.

Les éleveurs qui intègrent cette démarche bénéficieront d’un prix minimum garanti de 300 euros pour 1 000 litres ainsi qu’une prime de 15 euros pour 1 000 litres annonce la coopérative. Cette prime s’ajoutera au prix du lait conventionnel payé par la coopérative.

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Franck2294
Il y a 11 jours
Je veux bien de leur lait éco-responsable mais bon 15 ares de surface pâturable par vache pendant 170 jours c'est rien. Y'a pas beaucoup d'éleveurs qui rentrent pas dans les cases
Répondre