MéthanisationUne filière qui commence à émerger en France

| Afp

La méthanisation commence à émerger en France, très en retard sur l'Allemagne dans le développement de cette énergie renouvelable, qui offre l'avantage de produire électricité et fertilisants à partir de déchets organiques, comme les effluents d'élevage par exemple.

La filière méthanisation représente en France 10 MW installés, contre 3.000 MW en Allemagne
Le gouvernement Fillon avait donné un petit coup de pouce à la filière en mai 2011 en augmentant de 20 % le
prix d'achat de l'électricité produite à partir du biogaz. (© Biogaz)

Filière encore embryonnaire en France avec moins de 10 mégawatts installés contre 3.000 MW Outre-Rhin, la méthanisation prend son essor dans l'Hexagone, surtout dans le secteur agricole et dans le traitement des ordures ménagères.

25.000 tonnes de déchets par an

Numéro deux mondial dans le traitement des déchets, Veolia Environnement parie sur cette technologie dont il veut devenir un « leader ». En début de semaine, son Pdg, Antoine Frérot, a inauguré en personne le site d'Artois Méthanisation, près d'Arras (Pas-de-Calais). Ce projet d'envergure, l'un des plus importants en activité en France, est implanté au milieu des champs, à environ 20 kilomètres au sud-est d'Arras. Un isolement nécessaire car, ce qui frappe d'emblée, c'est l'odeur.

Racines d'endives, graisses de restauration, résidus de crème glacée, tontes de pelouses, boues de stations d'épuration: l'usine est approvisionnée en déchets organiques venant de 150 kilomètres à la ronde. Après mélange et fermentation, ces déchets dégagent d'un côté de la chaleur et du biogaz qui va permettre de produire de l'électricité, et de l'autre des résidus servant de fertilisants. Artois Méthanisation a placé haut la barre. Son objectif est de traiter 25.000 tonnes de déchets par an et de fournir ainsi en électricité 2.700 foyers.

« En 2011, les verrous du marché français ont sauté »

A plus petite échelle, une toute jeune société a elle aussi décidé de devenir un acteur clef de cette technologie. Méthanor se concentre exclusivement sur la méthanisation à la ferme. L'entreprise prévoit de rentrer en Bourse en juillet pour financer des projets. « En 2011, les verrous du marché français ont sauté », avec la simplification des démarches administratives pour la construction d'unités de méthanisation dans les exploitations agricoles, explique à l'Afp François Gerber, gérant de Méthanor. Autre coup de pouce du gouvernement Fillon: l'augmentation en mai 2011 d'environ 20 % des prix d'achat de l'électricité produite à partir du biogaz. Les pouvoirs publics ont aussi prévu d'autoriser l'injection du biométhane dans le réseau de distribution national de gaz (une expérience est en cours à Lille) mais à des conditions restant à définir.

D'autres acteurs sont sur les rangs. Séchilienne Sidec, producteur d'électricité à partir de sources d'énergies renouvelables, a annoncé en mai sa volonté d'investir jusqu'à 150 millions d'euros les prochaines années dans la méthanisation. Il a acheté 60 % du capital de Methaneo, une jeune société qui dispose déjà de 22 projets en portefeuille, dont celui d'une unité de production à Thouars (Deux-Sèvres) d'une puissance de 2 MW, qui sera mise en service en 2013. « Tout reste à faire dans ce secteur, mais l'Allemagne nous donne un bon exemple: elle dispose déjà de 7.000 installations pour un parc de 3.000 MW, soit l'équivalent de deux réacteurs nucléaires », souligne Jacques Petry, Pdg de Séchilienne.

197 installations de méthanisation

Le « Club biogaz », qui rassemble les principaux acteurs français du secteur, a recensé à fin 2011, 197 installations de méthanisation, dont 80 dans le secteur industriel, 48 à la ferme et 9 pour le retraitement des ordures ménagères; 46 installations étaient en construction, essentiellement dans le secteur agricole au « développement exponentiel », selon son rapport. Après avoir peiné à se développer, la méthanisation des ordures ménagères a aussi le vent en poupe. Depuis 2008, neuf projets ont abouti et deux sont en construction.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article