État des nappes phréatiquesUne situation globalement satisfaisante malgré la sécheresse des sols importante

| par | Terre-net Média

« La situation est contrastée sur le territoire », concernant l'état des nappes phréatiques au 1er août 2020 note le BRGM. Là où la recharge a été abondante pendant l'hiver dernier, la situation reste satisfaisante. En revanche, pour les nappes de la plaine d'Alsace, des couloirs de la Saône et du Rhône et de l'est du Massif Central, elle est moins favorable.

Etat des nappes phréatiques au 1er août 2020.État des nappes phréatiques au 1er août 2020. Cliquez sur la carte pour l'agrandir. (©BRGM)

« Le mois de juillet 2020 s’est caractérisé par une sécheresse météorologique et une sécheresse des sols importantes. La vidange se poursuit donc sur l’ensemble des nappes du territoire. Cependant ce phénomène est habituel en cette période : les précipitations estivales génèrent rarement des pluies efficaces permettant de recharger les nappes, l’eau réussissant à s’infiltrer dans les sols étant entièrement reprise par la végétation »,  indique le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) dans son bulletin mensuel. 

« En juillet, les effets des pluies infiltrées durant l’hiver et le printemps restent visibles sur la plupart des nappes. Malgré l’absence de précipitation significative depuis plusieurs semaines, la situation évolue peu par rapport à juin », poursuit l'organisme. La situation est donc satisfaisante sur une grande partie du territoire puisque les nappes sont majoritairement au-dessus des moyennes mensuelles. Pour certaines nappes, les niveaux sont même particulièrement hauts comme en Corse, sur le littoral méditerranéen ou encore la façade atlantique, de la Bretagne au bassin aquitain. La situation se dégrade cependant sur les nappes réactives qui sont peu profondes, comme les nappes de la craie de Champagne, des calcaires de Lorraine et du Berry (sud de la région Centre-Val-de-Loire), du socle du Limousin.

En revanche, comme depuis le début de l'année, la situation est plus préoccupante pour les nappes qui n'ont pas eu une recharge suffisante pendant l'hiver :  les nappes d’Alsace, de Bourgogne-Franche-Comté et d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Les orages annoncés dans les jours à venir ne permettront pas une recharge des nappes explique le BRGM : « D’une part, les eaux s’infiltrant sont habituellement reprises par la végétation et, d’autre part, les orages violents prévus favorisent le ruissellement et ne permettent pas une infiltration efficace des eaux. »

La vidange devrait donc se poursuivre sur l’ensemble des nappes du territoire jusqu’à la mise en dormance de la végétation et la survenue d’épisodes pluviométriques abondants, soit jusqu’à mi-octobre à fin novembre.

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article