En AllemagneUn coût de production de 46,69 ct/kg, bien au-dessus du prix du lait !

| par | Terre-net Média

Il manquerait 14 centimes par kilo de lait aux éleveurs allemands pour couvrir leurs coûts de production, selon l'EMB. Un manque à gagner chronique en production laitière qui ne touche pas que l'Allemagne, mais également la France.

Elevage laitier en AllemagneUn kilo de lait coûte 46,69 centimes d'euros à produire pour nos voisins allemands. Au vu du prix du lait, il leur manquait en 2020 14,05 centimes/kg pour couvrir leurs coûts. (©Terre-net Média)

« Selon les résultats de l'étude trimestrielle sur les coûts de production en Allemagne, réalisée par le BAL, les coûts de production – situation actuelle d'octobre 2020 – se montaient à 46,69 ct/kg, alors que le prix payé aux producteurs n'était que de 32,64 ct/kg pour la même période. Il leur manquait donc 14,05 ct/kg pour couvrir leurs coûts », affirme l'European Milk Board, association d'organisations représentants des producteurs laitiers en Europe.

Des coûts de production qui ont augmenté de 13 % depuis 2015

Au vu des résultats, il est clair que le prix du lait actuel ne couvre pas les coûts de production. « En octobre 2020, il n'a permis aux producteurs allemands de couvrir que 70 % de leurs coûts de production », poursuit l' EMB.

Par ailleurs, les coûts de production des exploitations laitières du pays ont augmenté de 13 % par rapport à l'année de référence (2015).

S'il est ici question de l'Allemagne, la dernière étude de 2017 menée à ce sujet dans 5 autres pays que sont la Belgique, le Danemark, la France, le Luxembourg et les Pays-Bas révélait un manque à gagner allant de 6 à 14 centimes d'euros dans ces pays. Retrouvez le détail dans la vidéo de l'EMB ci-dessous :

Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


seb
Il y a 35 jours
👍👍?齜
Répondre
Momo
Il y a 37 jours
Non mais la y a quand même un soucis c'est qui qui a augmenté le coût de prod ? Le paysan lui même, avec 4 à 5 mois de pâturages annuel le coût de prod est divisé par 2 ba oui faut implanter de l'herbe faire et gérer des clôtures oui forcément moins facile que d'être le cul sur le fendt toute la journée mais c'est certainement plus intéressant ne serait ce que économiquement, ecologiquement et l'image du paysan est quand même bien plus belle que de voir une grosse feign... engraissée derrière son volant...
Répondre
Capitaine
Il y a 38 jours
Par le prix les fermes laitières d’europe sont pilotées par les industriels ;les agriculteurs sont au stade depuis longtemps de la servitude. Pareil pour les étables d’engraissement de taurillons de veaux de boucherie à la poudre, d’élevage de volailles même tonneau. Lait de chèvre tout à l’heure ça va mais attention de nombreux contrats vont arriver à expiration en 2023/24; si l’indust décide une baisse de prix c l’agri qui bouffe des graviers !
Comparé à ces formules intégrées «  de soumission «  mon collègue avec qui je m’entretenais hier me confiait que sa formule bat son plein : gaec à 4 avec salarié à temps partiel Production/Tansformation/Commercialisation sur 55ha 90 chèvres à 600/700l et 30 vl
Le tout en monotraite....
Lui ne m’as pas parlé de herta ou Monique Ranou... mais plutôt du maintien de l’abattoir de St Hilaire du Harcouët!
( reconnu par la cour des comptes, le moins cher de France !mais fermé par l’agglo de la Baie du Mont St Michel -Avranches !)
Lui et ses collègues ne connaissent pas la crise. Il n’arrive plus à fournir quelques magasins de proximité. Après chaque marchés de plein vent la camionnette rentre vide ....
Répondre