Drive agricoleUn circuit de commercialisation en plein essor

| par | Terre-net Média

En alliant rapidité d'achat, contact avec le producteur et qualité des produits, les drives agricoles séduisent les consommateurs. Un nouveau mode de distribution aux nombreux avantages aussi pour les producteurs. Présentation.

Jérome Canredon, producteur du drive fermier Centre AveyronJérome Canredon, producteur du drive fermier Centre Aveyron et président de l'association Bienvenue à la Ferme de l'Aveyron, remet sa commande à un consommateur.  (©Manon Courbou CA12)Dans le secteur de la grande distribution, leur nombre s’élevait à 2.594 en France au 1er novembre 20131. Le concept du drive a aussi conquis le monde agricole. A moindre échelle certes.  

Actuellement, 12 ont obtenu le label « drive fermier » de Bienvenue à la ferme et deux sont en cours d’agrément. Le drive fermier Centre Aveyron est un des derniers nés de ce réseau. Après un travail de réflexion d’un an mené par un groupe d’agriculteurs déjà adhérents à « Bienvenue à la Ferme » ou aux « Marchés des producteurs de pays », il a ouvert le 18 octobre 2013. 50 producteurs aveyronnais prennent part à l’aventure. Viandes bovine, porcine, équine, de volailles mais aussi produits laitiers, fruits et légumes, vin…  la gamme de produits est large puisque 350 sont enregistrés sur le site internet.

Le principe de fonctionnement est simple. Chaque semaine, les agriculteurs proposent les produits et les quantités qu’ils sont capables de produire sur le site du drive. Le consommateur a jusqu’au mercredi minuit pour passer sa commande, la payer et indiquer l’heure et le point de retrait choisi parmi les deux actuellement disponibles. Il ne lui reste plus qu’à passer au drive pour récupérer ses achats le vendredi après-midi. Après quatre mois de fonctionnement, 40 commandes sont passées en moyenne chaque semaine, avec un panier moyen qui s’élève à 38 euros.

Producteurs du drive fermier Centre AveyronProducteurs du drive fermier Centre Aveyron
(©Manon Courbou CA 12)
 

De la qualité et de la proximité

« Les consommateurs sont à la recherche de produits aveyronnais de qualité mais aussi de lien avec les producteurs » explique Manon Courbou, conseillère produits fermiers à la Chambre d’agriculture de l’Aveyron.  Et pour les agriculteurs, ce mode de commercialisation offre plusieurs avantages. « Contrairement à la vente sur les marchés, ils savent dès le mercredi soir ce qu’ils vont vendre, cela évite la perte mais c’est aussi pour eux un gain de temps. Ils préparent leurs  commandes le jeudi et les livrent le vendredi main sur le point de retrait. Pour certains, ce concept est l’occasion de se lancer dans de nouvelles transformations. Nous avons aussi des porteurs de projets qui nous contactent, ils ne savent pas comment commercialiser leurs produits, ça peut être une solution »  poursuit Manon Courbou.

C’est l’association Bienvenue à la ferme qui fournit le module de vente en ligne « Mes produits en ligne » et s’occupe de la gestion du site, des commandes et des paiements.  Le producteur paie une cotisation annuelle de 100 euros à l’association et chaque mois, 15 % du montant de ses ventes réalisées par le drive sont reversés à l’association.

Les Fermes d'ici, drive agricole en Seine-MaritimeLes Fermes d'ici, drive agricole en Seine-Maritime. (©Valentine Hébert)

30 points de retrait pour Les fermes d’ici

En dehors du label « drive fermier » de Bienvenue à la Ferme, d’autres initiatives existent. En Seine-Maritime, Valentine Hébert a créé début 2011 son drive « Les fermes d’ici ».

Femme d’agriculteur, elle a répertorié pendant deux ans les producteurs de son département qui vendaient en  circuits courts « pour ne sélectionner que les meilleurs », une quarantaine. Son idée : « ne proposer que des produits locaux, dans un rayon maximal de 60 kilomètres autour du point de distribution, et de saison ». L’entrepôt est basé à Ambrumesnil sur l’exploitation de son mari, qui vend aussi ses volailles par le biais du drive.

30 points de retrait sont proposés au consommateur autour des principales villes du département (Rouen, Le Havre, Dieppe, Yvetot) ou sur son lieu de travail. La clientèle ? « Des personnes qui n’ont pas le temps d’aller sur les marchés ou directement en ferme. Elles recherchent la qualité, la fraîcheur, un bon rapport qualité prix mais aussi le service avec la commande en ligne et la livraison près de chez elles. Elles apprécient également de faire vivre l’économie locale »  explique Valentine Hébert.

Un circuit de commercialisation complémentaire

Valentine Hébert, créatrice du drive agricole Les Fermes d'iciValentine Hébert, créatrice
du drive agricole
Les Fermes d'ici
(©Valentine Hébert)

« De notre côté, nous cherchons à sensibiliser le consommateur à l’importance de cuisiner. Sur notre site figurent des idées de recettes et pour chacune d’elles, nous associons les producteurs concernés par les ingrédients ».

Pour les agriculteurs qui ont rejoint Les fermes d’ici, le drive est un circuit de commercialisation supplémentaire. Ils vendaient déjà leurs produits en vente directe soit en magasin, à la ferme ou sur les marchés.  « En Seine-Maritime, les marchés du bord de mer travaillent un peu plus l'été que l'hiver, le drive permet ainsi aux producteurs d'équilibrer leur vente sur toute l'année ».

Avec plus de 1.000 clients inscrits, les Fermes d’ici est un vrai succès. « Notre frein actuel est le fait de devoir commander avant le mardi soir, je souhaiterais tendre vers une livraison le lendemain de la commande. Il nous faut aussi maintenant travailler le référencement du site pour se faire connaître davantage et la fidélisation des clients. Enfin, nous sommes prêts à partager notre expérience et à mettre notre site internet à disposition de producteurs dans d'autres départements que le nôtre. » conclut la seinomarine. En projet également de nouveaux systèmes de distribution. A suivre donc.

Dans l’Aveyron, les idées fourmillent également. Trois points de retrait supplémentaires ont été inaugurés en avril 2014 : à La Primaube, à Compeyre et à La Berthoumarie-Auzits. Egalement en réflexion un partenariat avec la Chambre d’agriculture de Haute-Garonne pour créer un drive à Toulouse, et enfin un autre à Paris.

Jérôme Canredon, président de l'associaition Bienvenue à la Ferme AveyronJérôme Canredon,
 est aussi président
de l'association
Bienvenue à la Ferme
Aveyron
(©Jérôme Canredon)
Jérôme Canredon, éleveur à Auzits (Aveyron)

« Eleveur de vaches limousines, de porcs et d’oies grasses (1.200 par an),  je vends toute ma production en vente directe. Je suis également traiteur et je rencontrais des difficultés d’approvisionnement  pour cette activité, c’est aussi pour cela que j’ai participé au groupe de réflexion pour la mise en place d’un drive fermier il y a maintenant un an. Avec le drive, je vends donc mes produits transformés d’oie, de porc et de jeune bovin, c’est un circuit de distribution supplémentaire pour moi.

L’avantage de ce concept est de savoir le mercredi ce qui va être vendu le vendredi, cela me permet de m’organiser et d’éviter les pertes. Je prépare mes commandes le jeudi après avoir imprimé mes bordereaux de livraison et les livre le vendredi matin sur le point de retrait. Pour ce qui est du lien direct avec le consommateur, il est toujours présent. Nous les rencontrons le vendredi puisque nous avons instauré la présence de deux producteurs pour la remise des commandes. Le contact est rapide mais les personnes apprécient de pouvoir nous poser des questions sur nos produits ou nos modes de production. » 

Retrouvez tous nos papiers sur le drive en cliquant sur :

Drive fermier - Le secteur agricole emboîte le pas à la grande distribution

N.B : 1) Selon l'étude Drive Insights coéditée par A3 Distrib et Editions Dauvers.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


Amélie
Il y a 2095 jours
Vous pouvez trouver les horaires et les lieux de retrait sur le site du drive : www.drive-fermier.fr/centre-aveyron/
Répondre
gilus
Il y a 2101 jours
bonjour, j aimerais connaitre les points de retrait dans le secteur de Bozouls et si possible les dates
je vous remerci par avance
bonne journee
Répondre