Reims (Marne)Un agriculteur poursuivi pour tentative de meurtre remis en liberté

| AFP

Un agriculteur marnais, mis en examen pour tentative de meurtre après avoir grièvement blessé au fusil à plomb un jeune homme soupçonné de vol de carburant dans son exploitation, a été remis en liberté jeudi, a-t-on appris de sources concordantes.

La chambre de l'instruction du tribunal de Reims a accepté la demande de remise en liberté du mis en cause, désormais placé sous contrôle judiciaire, selon l'avocat général et son avocat, Gérard Chemla. Environ 600 agriculteurs avaient manifesté jeudi matin leur soutien à cet agriculteur devant la cour d'appel, lors de l'audience.

« Ras-le-bol des vols », « Libérez Jean-Louis Leroux », « Stop à l'insécurité » pouvait-on lire sur les banderoles déployées par des agriculteurs de la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricole) de la Marne, initiatrice du rassemblement, de l'Aube et de viticulteurs du Syndicat général des vignerons (SGV). Cette remise en liberté « est un mauvais signal et une caution donnée à une justice privée », a réagi Thomas Hellengrand, l'avocat du jeune garçon de 19 ans, toujours dans le coma, s'étonnant que le procureur général, Jacques Louvier, se soit montré favorable à la remise en liberté jeudi, après s'y être opposé dans son réquisitoire écrit mercredi soir.

Jacques Louvier a justifié sa décision par le fait que l'agriculteur a trouvé un hébergement chez sa sœur à 80km de la ferme où s'est produit le drame. L'agriculteur, âgé de 46 ans, devra pointer à la gendarmerie deux fois par semaine, a interdiction de se rendre dans la Marne et d'entrer en contact avec les personnes liées au dossier. Il avait tiré au fusil à plomb dans la nuit du 31 janvier au 1er février sur un groupe de voleurs présumés de gasoil dans son exploitation, blessant grièvement au ventre un jeune homme de 19 ans appartenant à la communauté des gens du voyage. Il se dit victime d'une quarantaine de vols rien qu'en 2019 sur son exploitation d'Ambrières (Marne).

À l'issue de la garde à vue de Jean-Louis Leroux, le parquet de Reims avait requis le placement en détention provisoire. La légitime défense n'avait pas été retenue, « en l'absence d'élément de proportionnalité à ce stade de l'enquête ». « Nous n'avons pas d'éléments sur l'intention d'homicide », a plaidé de son côté Me Chemla, tandis que Me Thomas Hellengrand considère l'agression comme un véritable « guet-apens ».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 6 RÉACTIONS


hub
Il y a 12 jours
40 vols ??? 1 vols ts les 10 jrs ??? Etonnant de se laisser dépouiller ainsi, en temps normal apres le second tu prends des mesures pour que ca cesse ??? En tous cas ca devrait faire reflechir tous ceux qui veulent faire justice eux memes parceque la le gars est ds une belle m....
Répondre
erick28
Il y a 13 jours
le problème dans ce cas là , est déjâ toutes les plaines portées par ce collègue agriculteur qui n'ont pas abouti . celui ou ceux quoi devraient ètre en prison ; ce sont ceux qui ne se sont pas occuper de ces plaintes ( hein n'est ce pas messieurs les juges ) car si le problème aurait été réglé a l'origine par ces bandes d'incapables , le jeune ne serai pas dans un état grave hospitalisé , et cette agriculteur dans cette situation .
Répondre
Terminé
Il y a 13 jours
Quand un agriculteur va au tribunal écouter le ou la juge avec le procureur qui ordonnent sa liquidation judiciaire, il n'y a pas beaucoup d agris dans les rues....
L agriculture a beaucoup à faire pour se reprendre en main et changer son image, de toutes ces actions elle se tire plutôt une balle dans le pied au lieu de changer et d éradiquer le mal être grandissant des agriculteurs très très mal défendus pour leur propre et vrai métier. Une marche politico syndicale plutôt.....
Répondre
Maxens
Il y a 14 jours
Ce n est pas un jeune homme, juste un voyou voleur....et son père ose dire qu il ne comprendrait pas une remise en liberté...quelle honte, mais je pense que ce message va etre censuré

(NDLR : une partie du message, comprenant des propos déplacés, a été supprimée conformément aux règles)
Répondre
phil47
Il y a 14 jours
A t'on des chiffres sur les vols en agriculture ??? c'est impressionnant les mesures qu'il nous faut prendre de plus en plus pour éviter de s'exposer aux voleurs et au non respect de la propriété privé.
Répondre
intruder
Il y a 14 jours
la justice et les forces de l ordre ont été créé pour justement éviter ce genre d acte, mais a partir du moment ou la justice ne fait plus son job en ne sanctionnant plus ou si peu les actes malveillants , il est tout a fait normal que les citoyens prennent eux memes leur sécurités en main, en fait ce n est pas l agriculteur qui doit etre mis en examen dans ce cas comme dans bien, d autres mais le systeme judiciaire lui meme!
Répondre