BretagneUn abattoir de Quimper condamné en appel pour manquements aux règles d'hygiène

| AFP

Un abattoir de Quimper a été condamné à 22 800 euros d'amende lundi par la cour d'appel de Rennes qui a reconnu l'exploitant coupable de multiples manquements aux règles d'hygiène et de sécurité alimentaire, a-t-on appris mardi auprès de la cour d'appel.

Délai dépassé entre le temps d'abattage et de découpe supérieur à neuf jours, fuite d'eau en salle de désossage, évacuation inopérante dans la chambre froide : la cour d'appel a confirmé sur le fond la culpabilité de la société BVD (Bretagne viande distribution), dans un arrêt rendu lundi. La cour a condamné la société à un total de 22 800 euros d'amende, soit 19 amendes de 1 200 euros chacune. Cet abattoir, épinglé lors de contrôles de la direction départementale de la protection des populations (DDPP), en février et mars 2017, avait été condamné à 29 200 euros d'amende en première instance devant le tribunal de police de Quimper, en octobre.

Le 27 février 2017, lors d'une visite des locaux de cette société, les agents publics avaient relevé de multiples manquements en matière d'hygiène : notamment la présence de souillures organiques noires sur les interrupteurs, sur le distributeur d'essuie-mains, des tenues de travail reposant par terre. Ils avaient aussi constaté que des denrées destinées à l'alimentation humaine étaient en contact avec des bacs présentant des salissures noires ou des souillures, qu'une bombe aérosol oxydée se trouvait à proximité de ficelles destinées à accrocher des pièces de viande. Les inspecteurs de la DDPP avaient déjà signalé à l'exploitant plusieurs pratiques non conformes en 2014. Dans son arrêt, la cour d'appel, notant que « des efforts importants ont été accomplis », souligne que la société « a pris soin de se moderniser » mais qu'elle « doit poursuivre ses efforts ».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article