SondageLa paperasse que constitue le registre d'élevage n'est pas à prendre à la légère

| par | Terre-net Média

Le registre d'élevage est bien connu de tous. Obligatoire pour tous les détenteurs de bovins, il est parfois contrôlé par l'administration. Si certains pensent le tenir parfaitement bien, d'autres peuvent avoir besoin d'une petite piqûre de rappel.

D'après un sondage de Web-agri, nombreux sont les éleveurs dont le registre d'identification ou le carnet sanitaire ont été contrôlés. Un tiers des répondants n'ont cependant jamais été contrôlés. C'est donc l'occasion de faire un petit rappel !

Le registre d'élevage doit obligatoirement être à jour

La Chambre d'agriculture de l'Orne rappelle que tous les détenteurs de bovins sont obligés de tenir ce registre d'élevage (même à titre temporaire). Il doit contenir : la fiche signalétique globale et le plan de l'exploitation, une fiche présentant l'encadrement zootechnique et sanitaire de l'élevage, et surtout la liste des soins portés aux animaux. Le carnet sanitaire doit contenir toutes les ordonnances, les bons de livraisons ou les factures, les comptes-rendus de visites et les bilans sanitaires. Ainsi, pour chaque soin apporté aux animaux, l'éleveur doit consigner la référence du résultat d'analyse ou de l'ordonnance, mentionner la visiter vétérinaire et l'administration des médicaments (quoi, comment, combien, quand). Ces documents sont à conserver cinq ans.

Dans le registre, on peut également retrouver tous les bons de livraison ou factures décrivant la composition des aliments. Enfin, aussi important que le carnet sanitaire, l'identification et la traçabilité des animaux doit figurer dans le registre d'élevage. Tous les mouvements doivent y être consignés : type ou race de l'animal, son identification, date et cause d'entrée ou de sortie, nom et adresse du propriétaire et nom et adresse de l'exploitation.

Les déclarations en ligne doivent être accompagnées de preuves

La tenue du registre est facilitée pour les adeptes de l'informatique. Si l'inventaire papier est encore fréquemment rencontré en élevage, certains enregistrent les mouvements des animaux sur Synel ou sur leur logiciel spécialisé. Concernant le carnet sanitaire, des logiciels de troupeaux peuvent également servir de registre en ligne. Cependant, l'éleveur sera tout de même obligé de conserver les ordonnances papiers.

L'administration se réserve le droit de contrôler les élevages de façon aléatoire. Le registre d'élevage est donc à tenir avec une grande rigueur car il conditionne certaines aides Pac. En cas de contrôle, les boucles des animaux seront également vérifiées.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article