Filière laitièreSynutra rompt son contrat avec Les maîtres laitiers du Cotentin

| AFP

Le groupe coopératif normand les Maîtres laitiers du Cotentin (MLC) a annoncé vendredi la rupture de son contrat signé en 2017 pour 11 ans avec le groupe chinois Synutra.

Les maîtres laitiers du Cotentin ne produiront plus de lait infantile pour son client chinois Synutra, qui a décidé unilatéralement, selon la coopérative laitière, de rompre son contrat.Les maîtres laitiers du Cotentin ne produiront plus de lait infantile pour son client chinois Synutra, qui a décidé unilatéralement, selon la coopérative laitière, de rompre son contrat. (©Terre-net Média)

« Nous avons été informés de la décision unilatérale de Synutra de rompre son contrat », indiquent Les maîtres laitiers du Cotentin dans un communiqué. « Au cours des derniers mois, nous avons constaté, d'un part, des ventes inférieures aux engagements volumétriques pris par Synutra (690 millions de briquettes de lait par an) et, d'autre part, des stocks très élevés toujours détenus par notre client pour lesquels plusieurs créances sont exigibles », poursuit MLC qui avait investi 114 millions d'euros dans une usine ouverte en juin 2017 à Méautis (Manche) dans le cadre de ce contrat.

Mercredi 29 août, le groupe coopératif Sodiaal avait annoncé être entré en discussion avec Synutra pour étudier la reprise d'une partie du site construit par le groupe chinois à Carhaix (Finistère), confirmant ainsi les rumeurs et bruits de couloir sur les difficultés économiques de Synutra.

La Confédération paysanne avait fait état de « saisies conservatoires » venant « d'être ordonnées à l'usine de Carhaix » en raison des impayés du groupe chinois envers Sodiaal.

L'annonce par MLC de la rupture de son contrat avec le groupe chinois, tout comme les négociations sur la reprise de l'usine de Carhaix par Sodiaal, met à mal les velléités d'export des entreprises laitières vers la Chine.

Selon FO, l'usine employait 120 personnes avant la suspension le 1er août de la production pour la Chine. Quarante d'entre elles ne sont pas concernées par le contrat chinois: elles produisent du beurre et du lait AOP, selon le syndicat. Dans un communiqué, les représentants FO ont fait part à la suite de cette annonce « de l'inquiétude des salariés sur la pérennité de l'entreprise, même si la direction ne semble pas prévoir de licenciements ». « L'activité AOP à Méautis se porte bien mais ne représente qu'un petit volume », précise FO. En conséquence de l'arrêt des briquettes le 1er août, selon FO, « la direction a dû redéployer plusieurs dizaines salariés sur les sites manchois de Sottevast (780 salariés) et Valognes (70 salariés). Pour certains collègues la surprise a été mauvaise car les salaires ont chuté du fait du manque d'heures majorées, une perte de 200 à 300 euros de rémunération par mois, et des km supplémentaires pour aller au travail ». En outre selon le syndicat, « les contrats intérimaires et à durée déterminée n'ont pas été renouvelés (environ 40) ». Selon FO, « Synutra devrait une pénalité d'un montant de 9,5 millions d'euros au 31 mars 2018 » pour non respect du contrat.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 13 RÉACTIONS


Bonarien
Il y a 70 jours
Marius a raison le paysans à quelques exceptions près est toujours à lorgner le jour où son voisin va disparaître pour prendre sa place On s autolyse nous mêmes en fonctionnant de cette façon
Répondre
Marius
Il y a 71 jours
Toujours LA faute aux politiques. Facile. Et nos pas de faire qui a poussé que le lait soit considéré comme aliment de première nécessité. La Fnsea soutenue par de nombreux producteurs pensant que ce classement permettait d'assurer un bon revenu. Erreur fatale comme la fin des quotas demandée aussi par les producteurs. La surproduction à fait baisser les prix et éliminé des producteurs pendant que d'autres ne pensent queproducteur pour faire crever le copain.
Répondre
TITIANN
Il y a 74 jours
ça commence à bien faire de nous foutre des impôts, taxes, etc, pour que nos politiques aient leur moment de gloire.
Quand comprendrez vous que les aides à l'installations de toutes sortes ( JA,industriels, etc.) ne servent qu'a faire baisser les coût de productions momentanément pour faire crever ceux qui produisent déjà, car finalement le système est fait pour qu'on travail à perte et que les aides bouchent les trous et nous fassent survivre
Répondre
fifi5570
Il y a 75 jours
Il ne faut faire aucune confiance aux chinois: ils ont engagé la construction d'une usine de leds en Meuse avec le département; ils ont acheté le club de foot de Sochaux. Dans les 2 cas ils ont disparu; pareil pour la laiterie.... L' Afrique est plus intéressante
Répondre
Patou
Il y a 77 jours
Moi ce qui m inquiète c est comment va être gérée cette crise car souvent quand le bateau commence à prendre l eau les rats quittent le navire y’a t il un débouché pour ce lait ? Si l on ne veut pas mettre en danger toute une filière il faut une prise en main des pouvoirs publics
Répondre
Nico
Il y a 73 jours
Je ne suis pas syndiqué mais pour moi le modef ne propose jamais mais fait que critiquer,,
Aux MLC le président de la chambre n'était pas au conseil quand jean François Fortin et notre regretté Édouard Ambroise ont refusé en 1982 ucalma à l'époque soit racheté, et depuis ont pris les bonnes décisions pour que prospère la laiterie dans l'intérêt du producteur .
Hélas ils ce sont fait avoir par les chinois comme beaucoup.
Heureusement les maîtres laitiers ont une filiale enviée par beaucoup.
Répondre
bilout
Il y a 75 jours
faut pas tout mélanger...et ceux qui ont coulé les abattoirs industriels de ste Cécile près de villedieu les poêles ils était au modef peut- être? et ceux qui ont pris dans la figure la faillite de l'ULN en 92 tu crois ils etait carté où???on commence à se fatiguer de toutes ces démonstrations!
Répondre
Nico
Il y a 75 jours
Pas la peine de tout melanger
Répondre
Bilout
Il y a 77 jours
Encore du beau travail de la Fdsea de la Manche avec dedans le Président de la Chambre qui appartient au Cd’A de Maître Laitier Cotentin.Vous êtes des solides!!!
Répondre
tintin
Il y a 78 jours
tout cela pour ça!!!c est encore les producteurs qui vont manger.
Répondre