Revenu agricole 2009Plus de 50% de baisse en bovins lait, fruits et céréales

| par Frédéric Hénin | Terre-net Média

Selon les comptes prévisionnels de l'agriculture publiés ce lundi 14 décembre 2009 par le ministère de l'agriculture, le revenu agricole par actif non salarié baisserait de 32 % en termes réels (hors inflation) cette année. La nouvelle dégradation des comptes des exploitations s'ajoute à celle de 2008 de près de 23 %.

Depuis deux ans, les revenus de l’ensemble des agriculteurs, tous secteurs confondus, sont dans le rouge. La nouvelle baisse de 32% estimée pour 2009 par les services du ministère de l’agriculture (-34 % si on inclut les exploitations non professionnelles) s’ajoute à celle de l’an passé qui était de 22,9 %.

Les céréaliers, les éleveurs laitiers et les producteurs de fruits et légumes en tête des manifestations de l’automne dernier voient leurs revenus par actif non salarié reculer de plus de 50 %, suivis de près par les éleveurs « bovins mixtes » (-42 %) pour lesquels la meilleure commercialisation de la viande bovine n’a pas compensé la chute du prix du lait.


Cliquez sur l'image pour agrandir (© Sondage BVA pour Terre-net Média)

Le "plan Sarkozy" très insuffisant pour redémarrer

Selon une enquête Bva réalisée pour Terre-net Média, plus de huit agriculteurs sur dix estiment que le plan exceptionnel pour l’agriculture annoncé à Poligny par Nicolas Sarkozy n’est pas suffisant pour démarrer 2010 avec sérénité. Sur les 602 agriculteurs sondés, 60,1 % d’entre eux pensent que le plan ne les « aidera pas du tout » et 24,6% « plutôt pas ». C’est en grandes cultures et en élevage, les plus touchés par la baisse du revenu en 2009, que les taux d’insatisfaits sont les plus élevés avec 88%.

L’enquête porte sur 602 agriculteurs répondants, répartis à parts égales entre quatre catégories de surfaces et d’activité.

Seules les branches viticole « hors appellation » et « élevage hors  sol » affichent une hausse prévisionnelle de leur revenu. Mais le rattrapage est loin d’être suffisant pour compenser la chute de 50 % en 2008 des revenus des éleveurs de porcs. Même constat pour le revenu des éleveurs de bovins viande et d’ovins viande : la progression de leurs revenus (respectivement 17 % et 22 %) fait suite à deux années de fort recul en 2007 et en 2008 alors que les filières étaient confrontées à la fièvre catarrhale.

Comme le signale le ministère de l’agriculture, « à l’exception notable des engrais, l’année 2009 est marquée par le recul des coûts de production. Mais les prix de la plupart des productions végétales comme animales sont orientés à la baisse. Au final, la diminution des charges ne compense pas celle de la valeur de la production ».

Après 2008, les prévisions de revenu pour 2009 confirment ainsi une fois de plus qu’il ne peut y avoir de revenu sans prix ! Le rôle d’amortisseur des aides est largement insuffisant lorsque les prix sont faibles et les charges revenues à des niveaux corrects.

Dès que nous aurons en possession les documents du ministère de l’agriculture, il est fort probable que l’analyse des comptes de l’agriculture en détail montrera que le revenu de la « ferme France » est près de moitié moins élevé que le volume des aides perçues. Autrement dit, les aides Pac du premier et du second pilier ont d’abord été des soutiens publics pour faire face aux charges d’exploitation!

Réaction de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture


(© Apca)
« Avec une baisse de 34 % en 2009 (exploitations professionnelles et non-professionelles), après – 20 % en 2008, le revenu moyen net par actif non salarié chute à 14 600 €, son niveau le plus bas depuis plus de 30 ans. »

« Ces résultats confirment la gravité de la crise dans laquelle sont plongées les filières agricoles. Ils traduisent l'extrême fragilité des entreprises agricoles individuelles et familiales confrontées à une variation de prix que nul autre secteur économique ne pourrait supporter. Alors qu'en 2008, 16% des exploitations agricoles avaient un revenu nul ou négatif, cette situation va encore s'aggraver. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article