[Témoignage] Mon projet, mon avenirHélène et Arnaud Follet (76) : « De la vache à la glace d'une seule traite »

| par | Terre-net Média

Telle est la devise d'Hélène et Arnaud Follet, qui transforment depuis neuf ans une partie du lait produit sur leur exploitation en une soixantaine de glaces, sorbets et desserts lactés hauts de gamme, très demandés en cette période de fêtes de fin d'année. En complément du magasin à la ferme, ils ont voulu proposer à leurs clients un outil de vente directe « innovant et dans l'air du temps » : un "drive fermier", d'abord sur internet et peut-être plus tard grandeur nature. Les éleveurs espèrent ainsi « donner une image moderne, dynamique et positive de l'agriculture  ».

Le drive fermier d'Hélène et Arnaud FolletLe drive fermier en ligne de l'Earl Aux glaces Follet permet aux clients d'accéder, sur une plateforme d'achat sécurisé, aux produits disponibles en temps réel. (©Earl Aux glaces Follet)

Des bûches glacées, omelettes norvégiennes, vacherins, verrines et petits fours glacés, glaces au lait entier et à la crème fraîche produite sur la ferme ou sorbets aux fruits variés provenant d'autres exploitations des alentours (avec même des spécialités pour les personnes diabétiques), à une soixantaine de parfums et conditionnés en bacs de 2,5 l, 500 ml ou en pots individuels : que de desserts alléchants pour les fêtes de fin d'année, dignes d'un grand restaurant ou glacier !

Pourtant, ils garnissent les rayons du magasin de la ferme d'Hélène et Arnaud Follet, à Saint-Vaast-Dieppedalle (dans le Pays de Caux en Seine-Maritime) et leur nouveau drive fermier virtuel sur internet en fonctionnement depuis le printemps 2019. Il y a neuf ans en effet, les éleveurs ont décidé « de transformer une partie du lait de l'exploitation en un aliment plaisir et transgénérationnel, la glace, pour lui apporter de la valeur ajoutée », précisent-ils sur leur site web, et faire autre chose et être complémentaires de leurs voisins qui font également de la transformation laitière.

Voici quelques exemples de desserts glacés fabriqués pour Noël et le Jour de l'An par Hélène et Arnaud Follet, qui ont également organisé un concours à destination de leurs clients sur leur page Facebook Aux glaces Follet, sur laquelle on peut suivre toute l'activité et l'actualité de la ferme :

« Mieux mettre en avant les produits »

Quelques années plus tard, les éleveurs ont voulu aller plus loin dans la vente directe en proposant à leurs clients, des particuliers mais aussi des restaurateurs, traiteurs, boulangers, pâtissiers, épiceries et épiceries fines, salons de thé, magasins de producteurs, revendeurs ou collectivités, un « outil innovant et dans l'air du temps ». Ce drive fermier sur internet leur permet en effet d'accéder, sur une plateforme d'achat sécurisée, « aux produits disponibles en temps réel ». « Notre site de commercialisation en ligne, un peu vieille école et peu actif, avait besoin d'être rénové, expliquent Hélène et Arnaud qui ont fait appel, pour cela, à des professionnels du web et à un photographe afin de « mieux mettre en avant leurs produits et leur donner une meilleure visibilité  sur la toile », en améliorant leur référencement.

« Le binôme de notre magasin à la ferme »

« Il s'agissait d'une demande de notre clientèle qui souhaitait pouvoir commander en ligne en particulier pour faciliter l'organisation d'événements spéciaux comme les baptêmes, communions ou mariages », détaillent-ils. À travers ce mode de commercialisation, « nous espérons donner une image jeune, dynamique et positive de l'agriculture, ajoutent-ils. Le "drive" est le binôme de notre magasin à la ferme. Tous deux visent à faire aimer nos produits, mais également notre métier et notre outil de travail, aux consommateurs, et à leur transmettre ce qu'est notre vraie vie pour lutter contre les clichés » véhiculés sur le monde agricole.

Voir également la vidéo réalisée par nos confrères de France 3 et publiée sur Youtube :

Cliquer sur le curseur pour lancer la vidéo.

Voir également un autre témoignage de la rubrique "Mon projet, mon avenir":
Le « marché bus » va pouvoir poursuivre sa route en Alsace
Découvrez un autre atelier de transformation assez atypique : Du lait acheté 45 cts/l, transformé et revendu 1,6 €/l le tout en circuit court à Paris

« Le projet de tous ceux qui nous ont soutenus » sur Miimosa

Avant de se lancer dans ce nouveau challenge, les producteurs en ont bien sûr discuté avec toute leur équipe. En plus d'Arnaud Follet, le chef d'exploitation, et d'Hélène, la gestionnaire principale de l'atelier de transformation, quatre salariés travaillent au sein de l'entreprise : Emmanuel (à temps plein), le « bras droit » d'Arnaud sur l'exploitation qui s'occupe de l'élevage et de la fertilisation depuis 1993, Bérengère, responsable depuis 2014 de la fabrication au laboratoire et gestionnaire des stocks, commandes et livraisons, Annelise en charge des ventes au magasin depuis 2017 et Nadine, qui assure depuis deux ans et demi également la fabrication, l'étiquetage et la mise en stock des produits (un temps plein et deux temps partiel) ; tous les employés étant aussi « appliqués, motivés, dynamiques, optimistes et avenants » que leurs patrons.

L'exploitation en quelques chiffres

- 135 ha (50 ha de blé, 20 ha de lin, 8 ha de betterave sucrière et 7 ha de colza; 25 ha de maïs et 25 ha de prairies).

- Un élevage de vaches laitières normandes : 60 VL, 400 000 l/an.

- Une production de bovins viande : 60 taurillons/an.

- Un atelier de transformation du lait : fabrication de glaces (40 000 litres de lait/an) depuis 2010, de confitures (depuis 2012), de crème fraîche et de yaourts (depuis 2017).

Pour pouvoir réaliser cet investissement, les producteurs ont eu recours au financement participatif sur la plateforme web Miimosa, avec un objectif de collecte de 6 000 € (3 400 € pour le drive et 2 600 € pour rénover le site internet) sous forme de dons avec contreparties : inscription des prénoms des donateurs sur le "mur des contreparties", livraisons de yaourts, glaces et autres desserts lactés ou de paniers garnis, participation à la traite du soir, week-ends dans le gîte de l'exploitation. Grâce à Miimosa, « cela devient le projet de tous ceux qui l'ont soutenu en espérant qu'il viendront visiter la ferme, goûter nos nouveaux produits, et découvrir notre univers, concluent Hélène et Arnaud Follet qui organisent régulièrement des animations et des visites sur leur exploitation. Encore une fois, sans eux, nous n'en serions pas là, et nous en sommes très reconnaissants ! »

Fin novembre, les producteurs avaient accueilli les clients dans leur magasin pour une dégustation de glaces :

Chaque mois, retrouvez « Mon projet mon avenir » #MPMA, un témoignage réalisé en partenariat avec MiiMOSA , le premier site de financement participatif exclusivement dédié à l’agriculture et à l’alimentation.

Logo Miimosa

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article