Fin des quotas laitiersProduire plus, oui ! Mais à quel coût ?

| par | Terre-net Média

Avec la fin des quotas laitiers, est-ce pertinent de produire plus ? Certains éleveurs saisissent cette opportunité car leur exploitation le leur permet, quand d'autres doivent mesurer l'intérêt d'investir pour augmenter les volumes. Pour ces derniers, le coût marginal du litre supplémentaire produit est la question fondamentale à laquelle il faut répondre. Les explications de Guy Lemercier, directeur marketing et communication du cabinet d'expertise comptable Cogedis.

 

 

Selon Guy Lemercier, directeur marketing et communication du cabinet d’expertise comptable Cogedis, le coût de production du litre de lait enregistré par les éleveurs suivis par Cogedis était de 337 €/1.000 l en 2013, dont 48 % de charges variables et 52 % de charges de structure. Avec cette importance, ces charges fixes ne sont pas à négliger !

A l’approche de la libéralisation du marché laitier français, faut-il produire plus ? Et éventuellement investir pour agrandir la dimension de l’exploitation ? Pour l’expert, la clé de cette question stratégique réside dans le coût marginal de production du litre de lait supplémentaire.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article