EditoPierre-Marie Thévenot, agriculteur : « Passez le cap des discours et agissez ! »

| Terre-net Média

Retrouvez l'édito de Pierre-Marie Thévenot, agriculteur dans l'Oise, paru dans Terre-net Magazine n°34 de mars 2014.

Paysage agricoleSelon Pierre-Marie Thévenot, l’agriculture française avait quatre secteurs-clés pour exporter : les vins et alcools, le blé, le lait et le sucre.  (©Terre-net Média)

Pierre-Marie Thévenot

Agriculteur dans l'Oise.

Betteraves sucrières, blé, colza, maïs grain et féveroles.

Nos ministres martèlent depuis des mois qu’ils n’ont jamais fait autant pour développer nos exploitations, pour nous permettre d’investir et surtout pour reconquérir des marchés. Mais avec quels produits ?

L’agriculture française avait quatre secteurs-clés pour exporter. Outre les vins et alcools, le blé est bien valorisé vers les pays tiers, mais à un prix trop bas pour l’agriculteur. Nous connaissons par ailleurs les difficultés de la production laitière. Dans mon secteur, la laiterie a récemment fermé ses portes et de nombreux éleveurs jettent l’éponge, faute de rémunération suffisante. Quant à la filière sucrière, les décisions de Bruxelles ont eu raison de la sucrerie située non loin de mon exploitation.

Ces exemples témoignent d’un réel déclin à l’opposé des discours politiques et surtout des moyens qui nous sont proposés pour redresser le cap. Avec la hausse du coût des intrants, celle de la Tva sur les engrais, la mise en place toujours d’actualité de l’écotaxe et la future baisse drastique des aides aux productions végétales, les freins à l’investissement ne manquent pas. Pour ma part, il m’est aujourd’hui impossible de constituer des réserves pour pallier les mauvaises années à venir

Comment, dans ces conditions, faire face à la concurrence de nos voisins européens ? Quels conseils donner à un jeune qui souhaite s’installer ?

Chers ministres, passez le cap de vos discours ! Quelles productions pour quels clients ? Quels circuits de commercialisation ? Quels partenaires industriels ? Vous devez agir d’urgence pour définir, avec tous les agriculteurs et pour les 50 prochaines années, une stratégie préservant la diversité de nos régions et de nos produits que le monde entier nous envie.

Cet article est extrait de Terre-net Magazine n°34

Couverture Terre-net Magazine n°33(©Fotolia, Terre-net Média)  

Si vous ne l'avez pas reçu chez vous,
retrouvez Terre-net Magazine en cliquant ICI


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article