Paroles de lecteursPas séduits par le nouvel étalon de comptage cellulaire du lait !

| par | Terre-net Média

La nouvelle référence pour l'analyse des cellules dans le lait ne semble pas en être une pour les lecteurs de Web-agri. Les uns y voient encore une obligation pour la France de s'aligner sur les autres pays européens et les autres crient « au vol, au racket voire au scandale », estimant que les éleveurs ont encore une fois été lésés pendant des années au profit de l'industrie laitière.

mamelle d une vache en train de se faire traire « Un taux de cellules élevé dans le lait n'est pas forcément lié à de mauvaises pratiques de la part de l'éleveur », tient à rappeler steph72. (©CC // Création Terre-net Média)

« Dommage qu'il n'y ait pas d'effet rétroactif de cinq ou même trois ans !, regrette Lau. Par ailleurs, le montant des pénalités sur le prix du lait par tranche de taux cellulaire n'est pas le même dans toutes les régions françaises. Je ne comprends pas comment on peut demander des règles applicables dans toute l'Europe alors que déjà, nous sommes incapables de le faire pour l'ensemble du territoire français. »

Harmoniser en Europe alors qu'on en est incapables en France !

« Et on ne parle pas des méthodes archaïques pour mesurer le volume de lait dans le tank ! Avec des règles !!, s'exclame Seb. Toujours pas capable d'avoir des mesures fiables en 2021 ! Mais ça arrange bien les laiteries... »

Il faudrait déjà des mesures fiables...

« encore à la France de s'adapter »

Christophe Nicolas est du même avis que Lau : « Selon le Cniel, "le calibrage pour les comptages cellulaires du lait sera le même dans le monde entier". Le seul problème : encore une fois, c'est à la France de s'adapter. En réalité, elle va simplement faire des laits étalons identiques aux autres pays européens qui, eux, ne changent rien. Sans le forcing de mon véto Philippe Le Page, qui a découvert le pot aux roses il y a deux ans, et du président d'Even, Guy Le Bars, rien n'aurait changé en France et les éleveurs continueraient à se faire pénaliser de façon injuste. En bref, du blabla de la part du Cniel comme des industriels laitiers, qui mettent tout en œuvre pour se couvrir mutuellement car des dizaines de millions d'euros sont en jeu si toute la vérité est faite sur le plus grand scandale de l'industrie laitière. »

Les éleveurs français injustement pénalisés.

Pour Sarldelavallee, c'est « la reconnaissance de nombreuses années de racket des producteurs laitiers par les industriels, avec la bénédiction de tous ceux qui gravitent autour de l'agriculture et vivent grassement sur son dos » ! 

Du « vol », du « racket », une « gigantesque arnaque »...

... Voire le plus grand scandale de l'industrie laitière !

Jonathan renchérit : « Le Cniel reconnaît donc l'arnaque et le vol des producteurs par les laiteries ! Amis éleveurs, on devrait se rassembler et demander un dédommagement auprès des tribunaux !! »

Demander un dédommagement devant les tribunaux.

steph72 rebondit : « Une gigantesque arnaque oui ! Qui représente une somme non négligeable multipliée par le nombre de producteurs !! (...) » « Pour rappel, un taux de cellules élevé dans le lait n'est pas forcément lié à de mauvaises pratiques de la part de l'éleveur mais le troupeau peut être stressé à cause des ondes électromagnétiques par exemple, émises par les antennes relais, lignes haute tension, éoliennes, transformateurs, et toutes installations électriques, ou de problèmes dans le sous-sol (type de terre, eau déstructurée, etc.). L'élevage n'est pas une science exacte car on travaille avec du vivant. Si les vaches ont du stress, elles font des cellules. Il y a 10 ans, on me prenait pour un fou quand je parlais de géobiologie et que je disais que cela avait un impact sur la santé des vaches et donc sur celle des mamelles. J'avais des cellules dans le lait et malgré de gros efforts (pré-trempage des trayons...), rien n'y faisait. La première amélioration : quand le TGV n'est plus passé près de la ferme. Et la deuxième : quand le géobiologue a identifié le problème : mauvaise prise de terre et rivière d'eau souterraine passant sous le bâtiment. Dire que j'ai failli jeter l'éponge car travailler dans ces conditions... »

Des dizaines de millions d'euros en jeu !

« Vers une nouvelle baisse du prix du lait »

« Pas de conséquence au changement de méthode de comptage cellulaire ?, interroge Jmb67. Moi, je ne fais pas d'illusion, les entreprises saisiront encore l'occasion pour baisser le prix de base du lait (...). De toute façon, les producteurs se font toujours avoir ! »

Combien d'arrêts de collecte injustifié, de cessations d'activité...

Christophe Nicolas conclure :  « L'écart par rapport aux autres pays n'est pas de 15-20 % mais de 30 %. Ainsi, en Bretagne par exemple, la moitié des éleveurs ayant des pénalités pour taux de cellules trop importants ne devraient pas en avoir. (...) Combien ont eu un arrêt de collecte injustifié ? Combien ont fermé boutique à cause de cela ? (...) Le plus grave : la société, qui réalise ces étalons, sait depuis 2008 qu'ils sont faux... »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article