Conseil en élevageOptival et Oxygen entament leur fusion

| par | Terre-net Média

Fin décembre 2011, Optival et le groupe Oxygen, sociétés de conseil en élevage, ont annoncé leur rapprochement, motivé par la baisse du nombre de leurs adhérents. Effective depuis le 1er janvier 2012, l'alliance Opti-Oxigen, qui compte 3.400 adhérents du Nord et de l'Est de la France, compte leur proposer de nouveaux indicateurs et un conseil plus pointu.

Contrôle laitier vaches
Le nouveau groupe Opti-Oxygen compte proposer
prochainement aux éleveurs des indicateurs d'équilibre
alimentaire. (© Terre-net Média)
Optival et le groupe Oxygen, deux sociétés du réseau France conseil élevage (Fcel) rayonnant sur les départements des Vosges, de la Meuse, de la Meurthe-et-Moselle et du Pas-de-Calais ont entamé leur rapprochement début janvier 2012. L’alliance Opti-Oxygen regroupe dans une même structure les deux directions des sociétés de conseil et une partie de leur encadrement. La nouvelle entité fédère aussi les moyens de recherche et développement.

« Cette alliance répond d’abord à la baisse du nombre d’adhérents des deux structures, explique Laurent Ferry, directeur d’Optival. Ce n’est pas une fusion à proprement parlé, mais une fusion complète n’est pas à exclure pour l’avenir. Il s’agit, dans un premier temps, d’un partage de la direction et d’une mise en commun de la R&D. »

Depuis 2009, le réseau France Conseil élevage enregistre une baisse régulière d’environ 2 % du nombre de ses adhérents, consécutive à la restructuration et l’agrandissement des élevages laitiers et allaitants. Dans le Pas-de-Calais et l’Est de la France, Optival et le groupe Oxygen, qui regroupent à eux deux environ 3.400 adhérents, n’échappent pas à cette tendance de fond.

Des indicateurs de gestation et d’équilibre alimentaire

La mise en commun des équipes de direction et de recherche et développement doit d’abord permettre au nouveau groupe Opti-Oxygen d’harmoniser l’offre de service sur l’ensemble des départements. « Le Pas-de-Calais bénéficiera des services proposés par Optival et inversement », selon Laurent Ferry.

Il s’agit surtout de proposer rapidement de nouveaux services aux éleveurs. « En matière de phénotypage, nous souhaitons apporter de nouveaux indicateurs aux éleveurs. » En plus des traditionnels indicateurs de la qualité du lait, le groupe envisage de fournir prochainement des indicateurs de gestation et d’équilibre alimentaire, notamment en matière d’acidose.

Enfin, le conseil aux agriculteurs se voudra plus pointu, avec « la spécialisation des équipes ».

A lire également:

France Conseil Elevage (Fcel)
Donner du sens à la mesure pour relever les défis de la filière laitière

Races laitières - La production par vache a augmenté en moyenne de 110 kg en 2010

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags :


A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article