État des nappes phréatiquesUne situation qui se dégrade encore à l'Est

| par Amélie Bachelet avec AFP | Terre-net Média

Le niveau des nappes phréatiques est globalement « satisfaisant » sur une grande moitié ouest de la France mais plus dégradé dans l'est du pays, en raison du manque de précipitations d'un été sec, indique le Bureau de Recherches géologiques et minières.

État des nappes phréatiques au 1er septembre 2020État des nappes phréatiques au 1er septembre 2020. Cliquez sur la carte pour l'agrandir. (©BRGM)

« En août, la situation est satisfaisante sur une grande partie ouest du territoire où les niveaux sont majoritairement autour des moyennes mensuelles à modérément hauts, » avec des situations satisfaisantes notamment sur l'ouest du Bassin parisien, la Bretagne, la Vendée, l'Aquitaine ou encore le littoral méditerranéen et la Corse, écrit le service géologique national français. Dans ces régions, l'effet des pluies abondantes de l'hiver dernier se fait encore sentir, malgré la sécheresse estivale.

Cette absence de précipitations fait par contre que « la situation se dégrade lentement sur les nappes les plus réactives du fait de l’absence de précipitations depuis plusieurs semaines » : Champagne, Lorraine, Berry.

Le niveau des nappes est même bas sur le Limousin, l'Auvergne, la Bourgogne ou le couloir rhodanien, et « très bas » en Alsace, poursuit le BRGM. « Ce constat s’explique par plusieurs hivers successifs avec des pluies déficitaires que la recharge 2019-2020 n’a pas permis de compenser. La situation se dégrade sur les secteurs ayant connu une sécheresse des sols en août et une forte sollicitation des eaux souterraines par les prélèvements ».

« Les précipitations annoncées pour septembre ne devraient pas engendrer une recharge significative des nappes ». « Des tendances stables ou à la hausse pourraient s'observer uniquement sur les secteurs arrosés abritant des nappes réactives. La vidange devrait se poursuivre sur l'ensemble des nappes du territoire jusqu'à la mise en dormance de la végétation et la survenue d'épisodes pluviométriques abondants, soit jusqu'à mi-octobre à fin novembre », ajoute-t-il.

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


Jojo
Il y a 6 jours
Le mauvais temps, c'est le même temps qui dure trop longtemps
Répondre
erick28
Il y a 6 jours
honnètement , cela ne doit pas ètre très grave que les nappes baissent , car lorsque l'on regarde la météo aux infos au journal de 13 heures a la tv ( quelques soit les chaines ) les présentateurs , se félicite ou se réjouissent du beau temp et du soleil que l'on à .
Répondre