Filières agricolesMcDo à la rencontre des jeunes agriculteurs

| par | Terre-net Média

À travers son programme jeunes agriculteurs, McDonald's France propose, depuis plusieurs années, aux producteurs installés depuis moins de cinq ans d'échanger avec ses fournisseurs et de visiter leurs sites agro-industriels. L'objectif : leur permettre de mieux comprendre les enjeux d'avenir de ses filières d'approvisionnement et plus largement ceux des secteurs des céréales, de la viande bovine et avicole, de la pomme de terre et du maraîchage.

programme jeunes agriculteurs de McDo Le programme jeunes agriculteurs de McDo est aussi l'occasion pour les jeunes producteurs de partager leur expérience et d'élargir leur réseau professionnel. (©McDonald's)

Faire se rencontrer les fournisseurs de pain, steaks hachés, nuggets de poulet, frites, salades, etc. et ceux qui produisent les céréales, la viande et les légumes qui composent les plats à la carte de la chaîne de fast-food : c'est ce que propose, depuis 2014, le programme jeunes agriculteurs de McDonald's France aux exploitants agricoles de moins de 35 ans, installés depuis cinq ans maximum ou ayant un projet d'installation à brève échéance. Ces échanges, associés à des débats avec des experts et des visites d'usines de transformation, ont pour but de les aider à mieux cerner les enjeux des différentes filières d'approvisionnement, « du champ au restaurant », à l'échelle locale et nationale. Au programme également : la découverte des coulisses d'un McDo.

McDonald's France s'approvisionne à 70 % en France et fait travailler 39 000 agriculteurs.

Plus de 3 000 exploitations sous contrat fin 2018.

Cinq sessions de deux jours par an, soit une par matière première majeure (blé, bœuf, poulet, pomme de terre, salade), sont organisées dans diverses régions françaises et à l'étranger, avec le soutien des chambres d'agriculture. Certes la marque présente le fonctionnement et les chiffres clés de chaque secteur, puis sa politique de contractualisation, mais les sujets abordés − connaissance des marchés, qualité des produits, sécurité alimentaire, protection de l'environnement, équilibre économique, pratiques et nouvelles techniques agricoles, réglementation, bien-être animal, attentes des consommateurs, nouveaux modes de distribution et de consommation, communication... − dépassent ses seules problématiques et concernent l'agriculture au sens large.

Le programme jeunes agriculteurs de McDo en bref
  • pour les - de 35 ans, installés depuis moins de 5 ans
  • deux jours dans une région française ou à l'étranger
  • Rencontres avec des fournisseurs et visites d'usines agroalimentaires
  • Les thèmes : qualité des produits, attentes des consommateurs, communication...

« Un lien privilégié avec nos partenaires de demain »

C'est aussi l'occasion pour les jeunes producteurs de partager leur expérience et d'élargir leur réseau professionnel. « McDonald’s est un débouché important pour les filières agricoles françaises et nous avons besoin d’allier qualité et volumes. C’est pourquoi nous entretenons des relations de long terme et un rapport de confiance avec tous les acteurs, indique la société de fast-food sur son site web. La question d’aider la nouvelle génération d’agriculteurs s’est donc imposée comme un enjeu d’avenir. Nous souhaitons travailler et établir un lien privilégié avec nos partenaires agricoles de demain, dans une dynamique d’amélioration continue en matière de contractualisation, de qualité et d’environnement, source de bénéfices pour chaque maillon de la chaîne. »

Cela m'a donné une vision d'ensemble de la filière d'approvisionnement pour la pomme de terre.
Hubert Darras, producteur dans le Pas-de-Calais.

Gratuite (le transport, les repas et l'hébergement sont pris en charge), la participation à ces journées est limitée à 20 jeunes agriculteurs. Pour s'inscrire, il suffit soit de :

Les prochaines dates
- 21-22 mai (filière blé, Île-de-France)
- 28-29 mai (pomme de terre, près de Reims)
- courant juin (viande bovine, à côté du Mans)
- en juin également (poulet, Pays-Bas)

Il est possible, par ailleurs, pour ceux qui veulent travailler plus régulièrement avec McDo, de suivre trois sessions nationales thématiques de deux jours à Paris entre novembre 2019 et février 2020, axées sur la qualité, la communication et l'avenir. À la fin de ces rencontres, les participants pourront, s'ils le souhaitent et s'ils sont éligibles, passer un contrat avec les fournisseurs de l'enseigne ou être accompagnés pour la mise en place d'actions spécifiques sur leur ferme.

Lire aussi l'infographie interactive :
S'installer en agriculture : comment bien s'y prendre

Le programme jeunes agriculteurs de McDo sur Twitter :


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


vik
Il y a 54 jours
Super la pub............
Répondre
Agri désabusé
Il y a 68 jours
C'est pas tout d'avoir un contrat avec un industriel qui fournit Mac doc encore faut il que les prix soient rémunérateurs ! Et sans clauses abusives ! Contrats ou pas les agriculteurs crèvent la bouche grande ouverte car les prix ne suivent pas la hausse des coûts de production. Quelqu'un de chez Mac do peut il m'expliquer pourquoi le menu est passé de 5 euros à plus de 8.50 en moins de 20 ans alors que nos productions sous contrat ! Pour Mac do ont augmenté dà peine 10% dans le même laps de temps ! J'aimerais comprendre
Répondre