Prévisions saisonnières de Météo FranceMai, juin et juillet 2020 devraient être plus chauds que la normale

| par | Terre-net Média

Le début d'année 2020 est déjà « le plus chaud jamais mesuré » en France, et ce n'est pas fini ! Selon les prévisions saisonnières de Météo France, les mois de mai, juin et juillet 2020 devraient également être plus chauds que la normale.

Thermomètre en étéIl faut s'attendre à des températures au dessus des normales pour les trois prochains mois selon un groupe d'experts de Météo France et de Mercator Ocean. (©Pixabay)

Selon un groupe d'experts de Météo France et de Mercator Ocean, « le trimestre prochain devrait être plus chaud que la normale sur toute l'Europe ». « Les pressions devraient être plus fortes que la normale sur le nord-ouest de l'Europe et les conditions anticycloniques seraient renforcées sur l'Europe occidentale ».

Pour mai, juin et juillet 2020, il faut donc s'attendre à un temps plus sec et chaud que la normale. Côté précipitations, « elles devraient être déficitaires sur le nord-ouest du continent alors qu'aucun scénario n'est privilégié ailleurs. »

Lire aussi les tendances météo long terme de MeteoNews : Pluie ou temps sec : quel temps s'imposera en mai et juin 2020 ?

Le groupe d'experts précise que « contrairement aux prévisions classiques qui donnent des informations détaillées et locales pour les jours à venir, les prévisions saisonnières permettent, au mieux, de dégager une tendance générale à l'échelle de l'Europe de l'Ouest sur le trimestre qui suit (plus ou moins chaud, ou plus ou moins humide que la normale). »

Un début d'année « le plus chaud jamais mesuré »

Concernant la France, le début d'année 2020 est déjà « le plus chaud jamais mesuré », selon Météo France : « la température depuis le début de l'année 2020 atteint, en moyenne sur la France, 9,6 °C, soit une anomalie de + 2,3 °C par rapport à la normale 1981-2010 ». Pour le mois d'avril, la température moyenne est même 3 degrés au-dessus de la normale ! 

Depuis le début d'année, « l'excédent d'ensoleillement atteint 20 % sur la moitié nord du pays et jusqu'à 30 % sur un large quart nord-est. ».

Côté précipitations, le tiers nord se situe plutôt dans la normale sur les quatre premiers mois 2020, même si depuis la mi-mars, les précipitations sont plus rares. En revanche, le déficit atteint 20 à 40 % sur un large quart sud-est et jusqu'en Franche-Comté.

Soleil, températures élevées et temps sec, un cocktail qui favorise l'assèchement des sols superficiels, ce qui particulièrement visible sur le quart nord-est du pays.

Les agriculteurs de l'est de la France ont d'ailleurs partagé des photos de leur sol comme Julien_54, en Meurthe-et-Moselle. 

Olivier Coste, agent relation cultures pour Soufflet Agriculture, partage quant à lui l'état des cultures de blé dans le sud de l'Yonne. Le manque d'eau se fait cruellement sentir ! 

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


mozart
Il y a 38 jours
C'est une blague il fait froid il pleut ! on a eu un temps NETTEMENT MEILLEUR EN AVRIL lol
Répondre
I.b
Il y a 89 jours
Non , l'année dernière nous avons eu pire .
Répondre
ticoulet
Il y a 103 jours
cet hiver devait être le plus froid depuis trente ans !!!!!
Répondre