Délinquance en milieu ruralLes vols dans les exploitations en baisse constante depuis 2015

| par | Terre-net Média

Après un record atteint en 2014, les vols dans les exploitations agricoles sont en diminution constante. Une évolution qui traduit les efforts des pouvoirs publics à cet endroit, mais qui ne doit pas masquer l'existence d'autres faits délictueux à l'encontre des agriculteurs et notamment, l'augmentation des intrusions antispécistes sur les exploitations.

Les vols de matériel agricole dans les exploitations sont en baisse depuis 2015Les vols de matériel agricole dans les exploitations sont en baisse depuis 2015. (©Nadège Petit @agri_zoom)

Si les vols dans les exploitations agricoles ont connu une hausse importante entre 2006 et 2014, passant de 6 251 à 11 475 faits recensés par la gendarmerie nationale, la courbe redescend à partir de 2014, repassant sous la barre des 8 000 vols en 2018.    

Alerté par la profession agricole, le gouvernement de Manuel Valls avait mis l’accent sur la lutte contre cette délinquance avec la mise en place de plusieurs mesures outre les efforts mis sur le démantèlement des réseaux d’Europe de l’Est : renforcement des moyens de l’Office central de la lutte contre la délinquance itinérante, dispositifs « agriculteurs vigilants », développement de plans départementaux permettant de rapprocher la gendarmerie et les exploitants agricoles, diagnostics de prévention chez l’agriculteur…

Et ces actions semblent avoir porté leurs fruits, puisqu’à partir de 2015, les chiffres des vols sur les exploitations agricoles n’ont cessé de baisser, comme le montre le graphique ci-dessous.

Une délinquance qui évolue

Le type de vols a également évolué depuis quelques années. Désormais, ce ne sont plus forcément les tracteurs qui sont la cible des délinquants, mais leurs GPS de plus en plus évolués. Et face au renforcement des mesures de protection dans les concessions, qui étaient leur cible privilégiée, les voleurs se rabattent davantage vers les exploitations agricoles.

En lien avec les augmentations du prix du gasoil, les vols de carburants dans les tracteurs prennent également de l’ampleur, mais restent difficiles à quantifier car ils ne sont pas recensés en tant que tels dans le tableau de la gendarmerie qui comptabilise les vols de matériel.

Enfin, sous l'impulsion des associations animalistes et des mouvements antispécistes, les intrusions et actes de malveillance ont augmenté sur les exploitations agricoles depuis l’année dernière, poussant à la création d’une cellule spécifique de la gendarmerie. Plus de 14 000 faits délictueux ont ainsi été recensés en 2019 à l’encontre des agriculteurs.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


Pipo1er
Il y a 229 jours
Le principal vol est celui auquel nos produits sont payés par l'industrie...
Répondre
inspecteur HARRY
Il y a 230 jours
c'est peu être grâce aux agriculteurs qui se décident a faire justice eux memes, tel l'agriculteur de la marne qui a plombé ces nuisibles qui venaient lui piquer sans cesse son gasoil ! BRAVO A EUX CONTINUEZ LES GARS LES ROUMAINS N AIMENT PAS SE PRENDRE DU PLOMB DANS LE Q
Répondre
Agri 27
Il y a 232 jours
Est-ce que les vols sont tous déclarés ?
Perso, j'ai arrêté de porter plainte pour les vols de réservoirs.
Ça ne sert plus à rien.
Répondre