Pays de la LoireTrois entreprises de conseil en élevage fusionnement et deviennent Seenovia

| par | Terre-net Média

Le groupe Seenergi dévoile sa nouvelle entité Seenovia, issue de la fusion entre Antlantic conseil élevage, Clasel et Élevage conseil Loire Anjou.

Les entreprises de conseil Atlantic conseil élevage (départements 17 et 85), Clasel (53 et 72) et Élevage conseil Loire Anjou (44 et 49) ont officiellement fusionné le 19 juin dernier pour devenir Seenovia, membre du groupe Seenergi. Les trois entreprises ont alors travaillé durant deux ans à leur rapprochement pour pouvoir proposer une offre unique à leurs adhérents, basée sur le principe : « chacun paie ce qu'il consomme » qui sera effective au 1er janvier 2019.

Selon les présidents des anciennes entités, « Seenovia s’inscrit dans l’agriculture du digital, avec une base de données collectées imposante, ou bien avec Pilot’Elevage (l’outil de gestion de troupeau des éleveurs) et les solutions Medria (monitoring et agriculteurs connectés). » L'entreprise est également à l’initiative du développement de GénoCellules (numération cellulaire individuelle à partir d’un échantillon de lait de tank) et déploie Patuflex (bague pucée pour l’identification facile des vaches).


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


Corporatisme
Il y a 17 jours
Le monde agricole a atteint les limites du corporatisme. Cette fusion n'est pas un mal en soi, mais il s'agit d'une pure consolidation verticale d'"entreprises" de contrôle laitier dont le business est déclinant et la valeur ajoutée qu'ils apportent aux éleveurs proche de zéro et parfois négative. D'un autre côté, on voit la consolidation d'entreprises de génétique, de contrôle laitier et de santé du côté de la Bretagne (INNOVAL) et de tout le grand ouest, qui me semble bien plus intelligente. Elle est basée sur une intégration horizontale des services et un objectif ambitieux: apporter aux éleveurs la plus complète offre de services et lier leur coûts aux résultats obtenus au service des éleveurs. La fin du corporatisme, du conservatisme et des positions acquises.
Répondre
Debout
Il y a 20 jours
Encore une fusion pour enrichir la hiérarchie,maintenir le personnel voir l'augmenter parce qu'avec la différenciation du prix du lait pour certaines op il faut du personnel pour contrôler tout cela ,faut subir c'est tout, encore une fois,des agris à la tête de tout cela de toute façon ,c'est le changement....je pense qu'ils devraient contrôler les poules car les poulaillers poussent,pendant que le lait s'enlise .VIVE LE PROGRES,l'agriculteur super bien entouré,mais qu'elles retombées pour lui???? des factures à payer..ils se regroupent çà va baisser..... bref encore une fusion qui emmène les éleveurs au tapis! mais bon tout le monde accepte que voulez vous...
Répondre