Agriculture biologiqueLes producteurs de lait bio confiants dans l'avenir de leur filière

| par | Terre-net Média

La Fnab et l'OP Lait bio de France appellent les éleveurs laitiers à la conversion de leurs cheptels afin de répondre à une demande toujours croissante.

Les producteurs de lait bio confiants en l'avenir de leur filièreLa Fnab et l'OP Lait bio de France encouragent les éleveurs conventionnels à s'orienter vers la conversion à l'agriculture biologique afin de répondre à la demande des consommateurs. (©Terre-net Média)

C'est dans un communiqué de presse que la Fnab (Fédération nationale d'agriculture biologique) et l'OP Lait bio de France témoignent de leur confiance dans l'avenir de la filière laitière biologique.

Malgré un accroissement de production prévu au printemps 2018, les deux organisations estiment que l'offre est encore insuffisante. Ils affirment en effet, en s'appuyant sur les données de FranceAgriMer que la demande des consommateurs continue de progresser. « La Fnab et Lait Bio de France restent confiants quant à la dynamique de la demande et redoutent même qu'elle ne soit pas satisfaite malgré l'augmentation de la production laitière bio en 2018. C'est un mouvement de fond en phase de démarrage, qui doit être poussé par une communication positive sur les produits bio. »

Ils appellent alors les éleveurs à la conversion de leurs troupeaux et insistent pour qu'ils soient accompagnés d'un appui technique. Ils interpellent néanmoins : « dans un tel contexte, nous resterons vigilants à ce que les producteurs ne soient pas la variable d'ajustement des industriels et des distributeurs. »

Retrouvez toute l'actualité de l'agriculture biologique grâce à son tag.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


JAFFA
Il y a 159 jours
tout à fait d'accord !
Répondre
choubaka 08
Il y a 173 jours
Pour ne pas être la variable d'ajustement,il faut un maximum de producteurs chez Biolait pour former une OP verticale très forte et que les industriels n'aient que cette possibilité pour se fournir en lait bio.Après ce sera à Biolait de réguler la production
Répondre