Bovins viandeLes exportations de broutards en hausse sur le premier semestre 2014

| par | Terre-net Média

Avec plus 508.000 têtes, les exportations totales de bovins ont progressé de près de 4 % depuis le 1er janvier dernier, tirées par les ventes de jeunes broutards vers l'Espagne. Premier bilan de la production bovine au premier semestre 2014.

L'importation de carcasses de bovinsviande participe à l'accroissement du défcit commercial des produits de la vainde observé depuis six mois. L'importation de carcasses de bovins viande participe à l'accroissement du déficit commercial des produits de la viande observé depuis six mois. (©Terre-net Média)

Le Service de la statistique et de la prospective du ministère de l'Agriculture dresse un premier bilan de la production de bovins finis au cours du premier semestre. « Sur les six premiers mois de 2014, avec 2,330 millions de têtes, la production de bovins finis est en recul de plus de 1 % par rapport à 2013. La diminution de l’offre dans les exploitations et de la demande extérieure a ainsi conduit à un recul des abattages (- 1,6 %) et des exportations de bovins finis (- 7 %).

Sur cette période, avec plus 508.000 têtes, les exportations totales de bovins ont progressé de près de 4 %. Avec près de 451.000 têtes, les ventes de broutards représentent l‘essentiel des ventes. Elles sont supérieures de 0,5 % au niveau de 2013. Les ventes vers l’Italie, principal débouché des broutards français, ont reculé de 1 % soit de 3.300 têtes, par rapport à 2013. Ce recul concerne les ventes des bovins lourds de plus de 300 kg (- 1 % de mâles et – 2 % de femelles), alors que les ventes de bovins légers inférieurs à 300 kg progressent de plus de 1 % sur la période.

Le déficit commercial se creuse

Le marché espagnol se développe. Sur la période, les ventes de bovins maigres ont progressé de 19 % par rapport à 2013 pour atteindre 72.600 têtes. A la différence de la demande italienne, la demande espagnole concerne essentiellement des bovins légers dont les ventes progressent de 15 % en 2014, pour atteindre 61.000 têtes. »

« En juin 2014, avec 135 milliers de tonnes équivalent carcasse (téc), la consommation apparente de viande bovine est supérieure de 4 % à celle de 2013. Sur le premier semestre 2014, elle dépasse de près de 1 % la consommation de 2013, alors que les abattages sont en repli de 0,5 %.

Pour le premier semestre, le déficit du commerce extérieur de viande bovine se creuse pour atteindre près de 82.000 téc, contre 71.000 téc en 2013. 

Avec près de 111.000 téc, les exportations de viande bovine reculent de 8 % par rapport à 2013, signe d’un manque d’offres dans les exploitations d’élevage. Sur la même période, les importations de viande bovine progressent de près de 1 % pour atteindre près de 193.0000 téc contre 191.500 en 2013. Alors que les importations en provenance d‘Allemagne et d’Espagne progressent celles en provenance des Pays-Bas reculent. »

N.B : D'après le Service de la statistique et de la prospective du ministère de l'Agriculture.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article