Impact économique du coronavirusLes exploitants en difficulté peuvent bénéficier d'un allègement de cotisations

| par | Terre-net Média

La MSA a détaillé le 19 août les aménagements possibles pour les exploitants et employeurs agricoles que l'épidémie de Covid-19 a mis en difficulté.

Si les prélèvements de cotisations MSA ont repris en juillet après quatre mois de suspension, les exploitants en difficultés peuvent tout de même bénéficier d’allègement de cotisations. Deux mesures (non cumulables) existent : réduction forfaitaire de leurs cotisations et contributions sociales 2020 égale à 2 400 € ou 1 800 € selon le secteur d'activité, ou option dérogatoire pour l'assiette de nouvel installé pour le calcul des cotisations et contributions 2020 à titre exceptionnel.

« Les exploitants et cotisants solidaires affiliés à la MSA et qui sont éligibles à ces dispositifs doivent remplir un formulaire accessible en ligne sur le site de leur MSA », précise l’organisme de sécurité sociale. Le formulaire est à retourner à leur caisse MSA jusqu’au 15 septembre inclus.

Plus d’informations sur le site de la MSA 

Des aides pour les employeurs

Des exonérations et aides sont également possibles pour accompagner les employeurs en difficulté économique. « Les entreprises rencontrant des difficultés de trésorerie dans certains secteurs particulièrement affectés par la crise sanitaire liée au Covid-19 peuvent bénéficier d'exonération et d'une aide au paiement des cotisations et contributions patronales », indique la MSA. Ils devront eux-aussi remplir un formulaire, bientôt accessible en ligne, à retourner à leur caisse MSA le 31 octobre au plus tard.  

Les employeurs peuvent également bénéficier d’une aide de 4 000 euros maximum pour l’embauche de jeunes de moins de 26 ans en CDI ou CDD d’au moins trois mois, pour une rémunération horaire inférieure ou égale à deux fois le Smic horaire, pour les embauches entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021.

Les demandes pourront être effectuées à partir du 1er octobre 2020 via un service en ligne de l’Agence de Services et de Paiement (ASP).


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 6 RÉACTIONS


Térence ROBERT
Il y a 58 jours
La MSA n'a rien d'agricole... Elle est totalement déconnectée de la réalité et des difficultés du monde agricole ! Pénalités : leur maître mot! Elle pousse les agriculteurs à leur perte en les incitant à investir et non pas à essayer de vivre dignement de leur métier... Quand à leurs administrateurs il s'agit tout simplement d'une fumisterie lorsque l'on voit qu'il s'agit généralement de personnes cumulant différents mandats...
Répondre
vipere
Il y a 60 jours
y a bien des agriculteurs administrateurs que font ils a part de defendre leurs interes.
Répondre
pascal
Il y a 61 jours
le monde agricole doit ce révolté cela es impératif ,un métier de base indispensable que la France à brader , aujourd'hui en péril .l'état à la réscouce de l’industrie automobile et de l'aviation civil ,des aides sociales en tous genre pour ceux qui bosse pas .stop il faut s'organiser pour se faire entendre sinon nous allons tous disparaître.
Répondre
steph72
Il y a 61 jours
C'est plutot des aides sécheresse qu'il faut ...
Répondre
Jonathan
Il y a 61 jours
Bien d'accord. Arrêtons tous de payer la MSA. Des sangsues de l'agriculture . Du personnel très mal gérés et incompétent !!!
Le rapport de la cour des comptes le prouve !!!
Répondre
Terminé
Il y a 61 jours
La MSA corrompue pour détecter les plus faibles et les éliminer. Des soi disant aides qui sont du pipo pour dire qu elle se donne bonne conscience et qu'elle fait qqe chose.
La honte d une agriculture qui ne voit pas le bout du tunnel, qui continue de s enfoncer désespérément. MSA toujours dans sa logique destructrice des agriculteurs !!!
Répondre